Comment apprendre le kitesurf en peu de temps ?

Modifié le

Cours de kitesurf

Apprendre à faire du kitesurf n’est pas donné à tout le monde, mais quelques connaissances des sports de glisse et des conseils de bases peuvent se révéler très utiles.

Publicité

Apprendre le kitesurf n’est pas la chose la plus facile que vous entreprendrez avant le début de l’été, mais ce n’est pas aussi difficile qu’il n’y paraît. Il faut pour la plupart des gens entre 15 et 20 heures de pratique étalées sur plusieurs semaines pour apprendre à faire du kitesurf. Mais à moins que vous soyez en vacances prolongées ou à la retraite, personne n’a autant de temps à consacrer à cela, même s’il faut bien passer par là. Ceci étant dit, il arrive qu’une personne exceptionnellement motivée soit capable de passer du statut de novice à celui d’intermédiaire en seulement quelques heures de cours.

Bien sûr, apprendre le kitesurf en très peu de temps n’est possible qui si vous avez déjà une bonne expérience de snowboard voire de wakeboard, ou même de surf. Si c’est le cas, vous pouvez vous considérer comme un bon candidat pour vous lancer dans ce challenge. Notez que si vous comptez le faire en France, nos cotes sont dotées de jolis spots de kitesurf, c’est déjà un bon point.

Imaginons que vous partez sur une leçon de 7 heures, c’est à dire finalement une grosse journée de kitesurf. Vous n’arriverez peut-être pas à vous lever sur votre planche, mais vous emmagasinerez le nécessaire pour apprendre le kitesurf, et ce n’est vraiment pas difficile.

Apprendre le kitesurf

Crédit photo: Flickr – Will

1. Les bases

Vous devez d’abord apprendre la terminologie appropriée du kitesurfing afin que votre instructeur puisse vous communiquer ses instructions clairement. Il s’agit principalement du matériel de kitesurf et des positions. positions.

Le « kite » est la voile utilisée pour exploiter la puissance du vent et vous tirer sur l’eau. Il ressemble à une voile de parapente plus petite. Le « harnais » est une sorte de baudrier destiné à soulager le travail des bras et du dos; il est rattaché au kite. La « barre de pilotage » permet de manier son aile avec précision. Le « board » est la planche de kitesurf. Le « footstrap » se fixe à la planche pour mieux caler ses pieds.

La position est également très importante sur le board. Vous devez adopter la position classique, à savoir penché en arrière et dos au vent. Votre jambe arrière droit être pliée un peu plus que votre jambe avant, les bras sont légèrement courbés. Vos hanches, votre tête et vos épaules sont orientées dans la direction où vous souhaitez aller.

Kitesurf position

Crédit photo: Pixabay – dimitrisvetsikas1969

Publicité

2. Les positions du kite

Une fois que vous savez comment vous positionner sur le kite, il est temps d’apprendre l’importance des positions. Ce point, notamment abordé dans ce test de kitesurf, est important parce que la position du kite détermine la force de traction, ou la puissance, du kite.

La position où la force de traction est la plus importante est lorsque le kite se trouve à 12h00 (directement en face de vous), à un angle de 45 degrés (verticalement). Plus vous éloignez le kite de cette position, moins la force de traction du kite se fera ressentir. Si vous placez le kite aux extrêmes à 3h ou 9h, et à 90 (au zénith) ou 0 degré, il aura à peine assez de puissance pour rester en l’air.

3. Contrôler le kite

Ensuite, pour apprendre à contrôler la position et la force de traction du kite, vous allez commencer à pratiquer cet exercice avec une aile d’entraînement sur la plage. Celle n’est ni plus ni moins qu’un kite miniature qui se manœuvre comme un vrai, mais qui est trop petit pour vous tracter où que ce soit.

Kitesurf entraînement sur la plage

Crédit photo: Wikimedia – Pierluigi Renzi

Vous êtes relié au kite par un harnais et une barre de pilotage d’environ 80 cm de long que vous tenez comme un guidon de vélo. C’est cette barre qui contrôle la direction du kite, ainsi que la force de traction. Les extrémités de la barre sont attachées par des cordes reliées aux coins du kite. Quand vous tirez sur un côté de la barre, le kite va tourner dans cette direction.

La barre se déplace également vers et depuis vous le long de la corde qui attache votre harnais au kite. Tenir la barre à mi-chemin entre vous et le « stopper ball » permet de maintenir le kite à pleine puissance. Si vous tirez la barre entièrement vers vous, ou la laissez complètement relâchée, cela aura pour effet de stopper la force de traction du kite.

4. Du kite sur le sable

Une fois que vous avez pris le coup avec l’aile d’entraînement, il est temps de vous sangler sur la version plus grande et d’essayer de glisser sur la plage. Commencez simplement à prendre en main le kite sur des positions sans trop de force de traction. Quand vous vous sentez à l’aise, passez aux positions supérieures. Cela risque de vous projeter vers l’avant, puis, en vous penchant en arrière pour contrer la traction du kite, vous allez glisser brièvement sur le sable.

Vous n’irez pas loin car il est difficile de garder une position de forte traction dans cet exercice. Cependant, cela vous apprend où se trouve vraiment la force maximale, et ce que cela fait d’être tiré par le vent. Les premières sensations en somme.

5. Se faire traîner dans l’eau

La prochaine étape consiste simplement à appréhender le kite une fois dans l’eau. Il s’agit un peu du même exercice sur le sable, sauf que vous glissez à présent dans l’eau. C’est le moment qui précède le kitesurfing, un peu comme quand vous commencez à vous lever les premières fois sur un surf.

6. La mise à l’eau et finalement, le kitesurfing

On y est. Vous avez maîtrisé toutes les techniques énoncées jusqu’à présent. Maintenant, il est temps de vous mettre à l’eau et de vous chausser sur la planche. Pour commencer, il faut vous asseoir dans l’eau en gardant la planche près de la surface de l’eau, comme vous le feriez avec des skis nautiques ou un wakeboard.

Ensuite, vous mettez le kite au zénith, et le déplacez vers une position pour hausser la force de traction. La traction du kite devrait vous tirer vers le haut et hors de l’eau et, alors que vous vous penchez en arrière, vous allez commencer à avancer. Et voilà, vous faites du kitesurf.

Evidemment, c’est plus facile à lire qu’à faire, mais comme on l’a dit dès le début, les plus motivés et ceux qui ont les sports de glisse dans le sang y arriveront très vite.

Crédit photo principale : Wikimedia – Stefanvanderkamp


A voir aussi dans la rubrique Glisse
2 commentaires
  1. Ca fait bien plus de 20 and que les barres ne font plus 80 cm mais plutot 50/55 cm…
    Je n’ai pas tout lu mais le kite s’apprend dans une école avec un moniteur qui vous donnera plein de petites astuces pour progresser en sécurité tant pour vous que votre environnement.
    La licence permet de bénéficier d’une assurance car votre RC ne fonctionne pas.
    Vous serez aussi informé sur les spots ou le kite est autorisé car a force d’abus et comportements dangereux, de nombreuses plages nous sont interdites.

  2. Oui il ne faut absoluement négliger la sécurité. Spain kitesurf . La Manga del Mar Ménor.

Laisser un commentaire

Retrouvez également 360Sport gratuitement par mail et sur votre smartphone: