Gunther Steiner revient sur l’actualité de Haas F1 Team

Modifié le

Gunther Steiner, interview

Après avoir annoncé la venue de Romain Grosjean, Haas F1 Team devrait officialiser celle d’Esteban Gutierrez durant le week-end du Grand Prix du Mexique. Gunther Steiner revient sur l’actualité chaude du moment de cette nouvelle écurie.

Publicité

Dans un premier temps, il évoque les étapes qui restent à suivre avant le Grand Prix d’Australie en 2016, le premier GP de la saison:

« La chose la plus importante est d’embaucher les meilleures personnes possibles et de les amener à travailler ensemble le plus rapidement possible ».

Alors que la plupart des observateurs voient Haas F1 Team comme l’équipe B de Ferrari, l’écurie italienne les aidant d’un point de vue technique, Gunther Steiner estime, lui, que Haas F1 Team n’en est justement pas une:

« Nous ne sommes pas une équipe B de Ferrari. Nous sommes indépendant, mais nous travaillons en étroite collaboration avec un très bon et très expérimenté partenaire technique qu’est Ferrari ».

Il revient sur la plainte déposée par Sauber et Force India auprès de la Commission européenne accusant leur Formule 1 de concurrence déloyale. Pour Steiner, Haas F1 Team ne se sent pas visé et préfère se concentrer sur ce qu’ils peuvent contrôler:

« Pour le moment, nous ne sommes pas impliqués dans tout cela puisque notre arrivée en 2016 ne sera acceptée qu’au mois de novembre. Nous nous concentrons sur ce que nous pouvons contrôler. Nos attentes sont de fonctionner respectueusement, et je sens que l’attente/la pression vient de notre entourage. Je pense que nous sommes prêts à y faire face. »

Haas F1 Team a annoncé que son deuxième pilote sera un pilote réserve de chez Ferrari, Gunther Steiner a expliqué qu’il serait important d’avoir un pilote nord-américain, laissant sous entendre la venue d’Esteban Gutierrez : « Il serait bon pour le sport d’avoir un pilote d’Amérique du Nord ».

Poursuivant cette entrevue accordée à Sports Business Daily, Gunther Steiner revient également sur le fait que Haas F1 Team aura à sa disposition trois camps de base différents (Etats-Unis, Angleterre et Italie):

Publicité

« Je ne vois pas un avantage à avoir trois bases, mais pour nous et notre approche de la F1, c’est la meilleure solution ».

Pour conclure cette d’interview, le futur directeur de course chez Haas évoque sa vision actuelle de la F1 et explique comment elle peut être rendue attractive et compétitive pour les fans aux Etats-Unis:

« Je pense qu’utiliser les médias sociaux d’une manière plus large et d’une meilleur façon aiderait, en général, et, en particulier aux États-Unis, pour mieux impliquer les fans. Nous devrions également rendre les voitures plus rapides et plus excitantes, et je pense que cela se produira avec les nouveaux règlements techniques pour 2017. »

Crédit photo principale : Formula 1


A voir aussi dans la rubrique Formule 1
Commentez cet article

Laisser un commentaire

Retrouvez également 360Sport gratuitement par mail et sur votre smartphone: