Rallye: Kevin Abbring satisfait de ses progrès

Modifié le

hyundai, rallye, constructeurs

En cette fin saison, Kevin Abbring estime avoir progressé significativement. Par ailleurs, il revient sur le Rallye de France où les conditions climatiques extrêmes en Corse l’ont aidé à se battre face à ses adversaires, plus expérimentés

Publicité

Le pilote néerlandais a encore un Rallye à faire en cette fin de saison. Lors du Tour de Corse, le pilote de chez Hyundai a occupé temporairement la seconde place au classement général, avant d’abandonner dans l’avant-dernière spéciale.

Le pilote de l’écurie sud-coréenne travaille également comme pilote d’essai et de développement, et a désormais un mois à patienter avant de retrouver la compétition, lors de l’épreuve au Rallye de Grande-Bretagne:

« Après trois rallyes sur la neige, la terre et l’asphalte, le Tour de Corse était ma deuxième épreuve sur asphalte et, donc, la première occasion de me servir de l’expérience acquise en Allemagne », explique-t-il à WRC.com

Kevin Abbring est très satisfait de ses progrès depuis le Rallye d’Allemagne qui semble avoir été un déclic pour lui:

« Je suis très heureux de mes progrès. J’ai fait un grand pas en avant depuis l’Allemagne, surtout dans la façon de prendre les notes et d’utiliser la voiture sur asphalte. Une WRC ressemble beaucoup à une R5 mais ces voitures sont en fait très différentes au niveau de leur comportement. Je continue d’apprendre. »

Lors du Tour de Corse, les concurrents ont parcouru ce rallye dans des conditions météorologique apocalyptiques. Abbring estime que cette météo l’a aidé à lutter contre ses rivaux plus expérimentés: « Le rallye a apporté des conditions que l’on n’avait pas vu en WRC depuis bien longtemps. Personne ne pouvait se servir de son expérience pour rouler sur ces routes. Les spéciales aussi étaient nouvelles donc l’expérience de chacun ne comptait pas autant sur cette épreuve que sur les autres. »

Lors du dernier Rallye, Kevin Abbring était proche de réaliser son meilleur résultat en WRC lorsqu’il a dû abandonner, après un dernier changement dans ses notes:

« J’ai vérifié mes notes avec une vidéo la nuit précédente et je ne sais pas pourquoi mais j’ai fait une correction. J’ai changé un symbole, j’ai mis un ‘rapide’ et quand je suis arrivé dans ce virage, j’ai vu que ce n’était pas bon. J’ai lâché l’accélérateur mais avec l’humidité, on est sortis trop large. La voiture était endommagée mais, surtout, on était bloqués à trois mètres de la route. C’est vrai que c’est dommage mais je retire beaucoup de positif de cette épreuve. »

Publicité

Crédit photo principale : Wikimedia – Stefan Brending


A voir aussi dans la rubrique Rallye
Commentez cet article

Laisser un commentaire

Retrouvez également 360Sport gratuitement par mail et sur votre smartphone: