Pour apprécier pleinement un sport, il est souvent nécessaire de connaître son histoire, ses règles, ses principaux acteurs ainsi que quelques éléments techniques, et à plus forte raison lorsqu’il s’agit de sports mécaniques. Dans le domaine de la moto, bien que les différentes compétitions puissent se ressembler, ce n’est pas le cas des championnats Superbike et MotoGP qui sont l’objet de cet article. Vous verrez également que de bonnes pièces détachées sont nécessaires pour ce type de sport.

Des différences techniques
Il existe de grandes différences d’un point de vue technique entre les types de motos et les championnats associés. Par exemple, un dirt bike comme celui de James Scott ne pourra pas être utilisé dans un championnat de Superbike ou de MotoGP. Par ailleurs, dans le championnat Superbike, on utilise des motos produites en série, mais qui sont modifiées par le biais de pièces détachées pour motos adaptées à la compétition. En MotoGP, la situation est comparable à celle de la Formule 1 : on utilise des prototypes qui sont conçus, dessinés, construits et testés pour ce type de course et pour le pilote qui les utilisera. Ces différences techniques entre les types d’engins ont ainsi toute leur importance.

Des différences réglementaires
Les autres différences se situent au niveau du règlement. Le championnat MotoGP suit la structure d’un grand prix de course automobile avec une journée de qualifications pour constituer la grille de départ. Pour le championnat Superbike, les qualifications sont effectuées à quatre moments différents et d’une manière qui comprend un premier tour pour établir le meilleur temps de chaque pilote, suivi d’un second tour où les 20 premiers se disputent la Superpole 1. À la fin de la Superpole 1, il y a un autre écrémage, qui implique seulement 16 pilotes en course pour la Superpole 2, qui sert à définir les huit meilleurs temps pour être admis à la Superpole 3, qui définira les deux premières lignes de départ. Chacune se compose de quatre pilotes, et non de trois comme en MotoGP.

Les coûts des motos et des pièces détachées
Pour les amateurs de chiffres, un prototype MotoGP peut coûter jusqu’à 1,5 million d’euros, tandis qu’une Superbike, qui est dérivée d’une moto de série, coûte généralement entre 100 000 et 300 000 euros. Ce qui fait la différence entre une moto de série et une moto adaptée pour le Superbike, c’est évidemment les pièces détachées pour moto qui sont faites pour subir un effort intense. En effet, les motos destinées à la course sont robustes et après une course, il est souvent nécessaire de changer certaines pièces détachées dans le but de remettre le véhicule en état. Les efforts fournis sur circuits mettent à rude épreuve les différents composants des deux-roues. Pour protéger le pilote et la moto, certains éléments sont renforcés et les caractéristiques du deux-roues sont aussi adaptées au style de conduite du pilote. Pour le MotoGP, c’est un peu différent, car les constructeurs misent tout sur le moteur qui est conçu pour répondre à des exigences en termes de vitesse.

Pour finir, bien que les compétitions de moto se ressemblent, des choix techniques sont faits en ce qui concerne les deux-roues afin de performer. Choisir de bonnes pièces détachées est donc indispensable pour adapter sa moto afin de remporter la victoire.

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici