PARTAGER
Affiche de la rencontre opposant l'Atlético Madrid à Copenhague - Crédits photo : UEFA

L’Atlético Madrid est un grand d’Europe, qui, cette année, a dû se contenter de disputer l’Europa League, suite à son élimination de la Champions League. S’opposant à Copenhague dans le cadre du match retour des 16es de finale, l’autre club de la capitale espagnole s’est imposé par la plus petite des marques et se qualifie pour la suite de l’aventure.

Résumé d’un match qui s’est déroulé sans l’attaquant vedette de l’AT, Antoine Griezmann.

Une composition typique, sans Griezmann

Grand fut l’étonnement en découvrant la composition de l’Atlético Madrid, qui évoluait sans le Français Antoine Griezmann. Kevin Gameiro et Fernando Torres lui furent préférés.

Ainsi, comme d’accoutumée, nous avions aux buts Oblak, suivi de Sergi, Godin, Gimenez et Juanfran au niveau de la charnière défensive.

Fernando Torres – Crédits photo : VAVEL

Le milieu de terrain étant laissé sous le commandement de Vitolo, Gabi (capitaine), Koke, Correa et l’attaque confiée à Kevin Gameiro et Torres.

Le club évoluait également en 4-4-2, un système dont il n’a pas l’habitude, il faut le préciser.

Une rencontre sans grand enjeu

En effet, la composition peut sembler légère au vu du club en face, qui a pour habitude d’éliminer les grands en C3. Cependant, il convient de rappeler que l’Atlético Madrid s’est largement imposé au match aller, par un score de 4 buts à 1, à Copenhague.

Le match retour sonnait donc plus comme un entraînement, une confirmation, que comme un enjeu. Cela fut notamment le cas grâce à une équipe répondant, exécutant assidûment les consignes de Diego Simeone et, surtout, essayant ici et là de nouvelles combinaisons.

Kevin Gameiro célébrant son but face à Copenhague – Crédits photo : Goal.com

Le club, qui a pour fâcheuse habitude de dérouler une trébuchante débauche de puissance, s’est contenté d’un seul et unique but, marqué par Kevin Gameiro justement, à la 7e minute. Le système catenaccio fut une fois de plus appliqué pour empêcher les Danois de revenir au score.

L’Atlético se qualifie pour les 8es de finale, au décours d’un match largement maîtrisé.

Source :

Football 365