Avec la coupe du monde, un sujet revient souvent: mais combien gagnent les joueurs et joueuses de foot?

C’est en ce moment la coupe du monde au Canada et l’équipe de France des filles est mise en avant pour leur parcours prometteur. Mais savez-vous combien gagne une joueuse de l’équipe de France de Football?

Pour commencer, il faut souligner que la tendance est à la hausse chez les filles avec de plus en plus de moyens accordés dans les clubs aux équipes féminines et de plus en plus de pros dans la ligue 1 française.

Mais on est encore bien loin des salaires mirobolants des footballeurs masculins de l’hexagone avec un salaire mensuel moyen constaté entre 1000 et 2000€ pour des joueuses “normales”, entre 2000 et 3000€ pour les joueuses un peu “haut de gamme” surtout dans de bons clubs de Ligue 1 et entre 5000 et 10000€ pour des joueuses exceptionnelles essentiellement dans des clubs comme Paris SG, l’Olympique Lyonnais ou encore le Montpellier Hérault SC.

Et oui, il est encore très difficile de devenir footballeuse pro en France même si le pays fait figure d’exception avec la Suède ou encore l’Allemagne qui sont les deux autres pays où le football féminin est bien développé. On reste encore très loin des salaires des footballeurs masculins.

france-canada-football-2

900 millions de masse salariale pour la Ligue 1 chez les hommes

Chez les hommes en revanche, pas trop de soucis financiers avec l’arrivée d’investisseurs étrangers notamment à Paris ou à Monaco. La question est: doit-on moins payer les hommes ou payer plus les femmes? La question se pose à la vue d’un salaire mensuel moyen de 40 000€ pour un joueur de football qui semble démesuré non seulement par rapport au salaire féminin mais également par rapport au salaire des français non-sportifs ou même des autres disciplines sportives !

Les différences d’audience

Tout d’abord, il faut comprendre que les salaires dépendent beaucoup des retombées financières de la télé. Plus nous serons nombreux à regarder le sport féminin, plus les médias paieront les clubs féminins et donc les joueuses.

Tout est donc une question d’audimat. Et de ce point de vue là, il semblerait que la coupe du monde 2015 marque un vrai changement comme l’explique cet article d’Europe1 (Le football féminin séduit-il les Français ?). 2.2 millions de spectateurs pour un match sur W9, c’est le meilleur score de la chaîne depuis sa création.

france-canda-football

Une question de répartition des richesses

Le football féminin est en plein essor aujourd’hui et la masse salariale de certains clubs évolue favorablement. Pour les autres clubs de milieu et de fin de tableau, la partie n’est pas encore gagnée et il va falloir encore attendre avant de voir une ligue 1 féminine 100% pro.

Une solution ? Elle pourrait venir d’une taxe sur les salaires professionnels permettant de financer les contrats non-professionnels féminins et masculins. Ainsi on pourrait avoir un championnat de National masculin complètement pro, un championnat féminin pro et cette professionnalisation du football français ne pourrait que relever le niveau national de notre football et enfin combler le gouffre qui sépare le monde des pros et celui des amateurs.

Mais quand il s’agit d’argent, difficile de faire bouger les choses et pas sûr que tous les footballeurs pros et leurs clubs accepteraient de telles mesures…

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici