Fabrice Olszewski, traducteur, Bielsa

Fabrice Olszewski raconte dans une interview son année à l’OM

Dans une interview accordée à l’émission de Canal + Sport J+1, Fabrice Olszewski revient sur son année passée à l’OM et sur sa relation avec Marcelo Bielsa. L’ancien traducteur d’El Loco y raconte notamment son dégoût pour le football professionnel.

“Quand je soufflais en conférence de presse, les gens croyaient que c’était parce que je ne comprenais pas. Mais non, c’est parce que c’était des questions de merde. Les journalistes s’intéressaient plus au buzz qu’au football.”

Il raconte aussi que lors de sa première conférence de presse, qu’il ne devait pas faire, il était “complètement bourré” après avoir bu quelques whisky-coca dans les salons.

Olszewski revient surtout sur les incompréhensions entre Bielsa et le reste du club. Il explique aussi comment le coach était dur: “Je lui ai dit qu’il abusait de son pouvoir. Tout de suite, il est parti dans les tours, moi aussi. Il me dit qu’on va régler ça en se promenant par une discussion. Je pensais qu’il voulait parler, on arrive en haut et là, il me dit : “Allez on va régler çà à coups de poings parce que c’est la seule manière de régler ça”, j’explose de rire et je m’en vais. Il s’est excusé après, moi aussi, on a réglé ça très facilement. C’est une personne gentille avec un bon fond, mais après, il se laisse enfermer dans son personnage.”

Le traducteur a déclaré qu’il savait que Bielsa allait partir: “Dans le staff, tout le monde savait que ça allait péter. On ne pouvait pas continuer comme ça. On pensait déjà qu’on partirait à la trêve. Un jour, énervé, il disait “Je n’aurais pas dû signer dans ce club.” […] Parce qu’il a des joueurs qu’il voulait garder impérativement et qui sont partis… Morel, Fanni, Payet. Ces trois-là, ils voulaient les garder. […] Oui, il attache de l’importance à l’argent, car il a toujours peur de se faire avoir”.