Julius Yego, lancer de javelot, apprendre sur YouTube

Grâce à des vidéos YouTube, Julius Yego apprend à lancer le javelot et devient champion du monde de la discipline

Le Kenyan Julius Yego a obtenu, le 26 août, la médaille d’or aux Championnats du monde d’athlétisme à Pékin en javelot. Son lancer à 92.72m a remporté le concours de quatre mètres, et n’était pas loin du record du monde actuel de 98.48m, détenu par le Tchèque Jan Zelezny.

Ce qui est remarquable est que Yego est presque entièrement autodidacte. Il s’est servi de vidéos YouTube pour apprendre comment lancer. Il a avoué avoir regardé des vidéos de Zelezny et du norvégien Andreas Thorkildsen, qui ont tous deux remporté les titres olympiques et mondiaux.

“Mon entraîneur est moi, et les vidéos YouTube”, a déclaré Yego. Pourquoi? “Tout le monde au Kenya est coureur.” Ce qui signifie qu’il n’y a pas beaucoup d’entraîneurs qui peuvent former ceux qui sont intéressés dans des disciplines moins célèbres dans le pays, comme le javelot. Le Kenya est célèbre pour produire de grands athlètes de piste. À Pékin, la nation est-africaine mène au tableau des médailles avec six médailles d’or, trois d’argent et deux de bronze.

Ainsi Yego s’est tourné vers le site de partage de vidéos pour s’aider. “J’ai regardé sur YouTube et cela a vraiment payé pour moi, pour voir les techniques d’entrainement et les compétences professionnelles qu’ils utilisent,” avait déclaré Yego à CNN en 2013. “Je n’ai pas d’entraîneur, ma motivation vient de l’intérieur. S’entraîner sans coach n’est pas une chose facile.” Il avait par la suite travaillé avec l’entraîneur de javelot finlandais Petteri Piironen. Yego s’est sans doute servi de vidéos comme celle-ci pour apprendre:

Ce genre de vidéos ne sont pas rares sur YouTube. Par exemple, voici comment lancer un disque:

Qui sait, continuez à pratiquer avec des vidéos et un jour vous pourriez monter au sommet d’un podium de championnats du monde, comme l’a fait Julius Yego.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here