PARTAGER
Red Bull Arena

Mais quel est cet étrange club à la tête de la Bundesliga après la 11ème journée du championnat allemand? Zoom sur le RB Leipzig

Le RB Leipzig, actuellement leader du championnat allemand est un club particulier en Allemagne et vivement critiqué par la presse et le monde du football allemand en général. La raison? Il a pratiquement été créé de toute pièce par le service marketing de Red Bull. En effet, le club est passé de la 5ème division allemande à l’élite en à peine 7 ans. Une performance qui est largement due à l’argent injecté par la marque de boisson énergisante.

Le football allemand, populaire et traditionnel

Contrairement à ce qui se fait en Allemagne, le RB Leipzig n’a pas vraiment d’histoire et n’est pas le fruit de passionnés réunis autour d’un même club. Non, le RB Leipzig, c’est avant tout une histoire d’argent et d’image. Joachim Watzke, président du Borussia Dortmund à même dénoncé cette semaine un football “Où on joue pour promouvoir une boisson gazeuse”…

L’entreprise autrichienne a racheté en 2009 le club du SSV Markanstädt près de Leipzig de la même façon qu’avec le Red Bull Salzbourg et les New York Red Bulls. Cependant, il est interdit en Allemagne d’accoler un nom de marque à un club de foot, le club a donc été renommé: RasenBallsport Leipzig ou encore, “Sport de ballon sur Gazon Leipzig”…On commence à comprendre pourquoi les allemands ne s’attachent pas trop à ce club…

Le club boycotté par les supporters allemands

Les supporters allemands, très attachés à leur club, à leur stade, à leur maillot et à leur histoire, protestent de plus en plus contre ces nouveaux clubs issus d’arrangements financiers. En Allemagne, les supporters boycottent même les déplacements au RB Leipzig. Il y a quelques temps, des supporters de Dresde en sont venus à lancer sur le terrain une tête de taureau coupée en signe de protestation contre la marque au taureau ailé.

Si Red Bull donne des ailes, elle donne aussi des idées à ses détracteurs. On pouvait lire cette semaine des banderoles très virulentes dans les tribunes à l’encontre du patron de Red Bull Dietrich Mateschitz:

“Un Autrichien vous sonne et vous suivez aveuglement, on sait bien comment ça se termine, vous auriez fait de bons nazis.”

RB Leipzig: 100% Red Bull

En Allemagne, il existe la règle du 50+1. C’est une loi qui interdit à un investisseur de posséder plus de 49% d’un club. Or, pour contourner cette règle, le PDG de Red Bull a soigneusement choisi de proches collaborateurs de son entreprise pour investir à ses côtés. Même si juridiquement, Red Bull n’est pas propriétaire à 100% du club, l’entreprise autrichienne la contrôle bien en totalité grâce à des prêtes-noms proches de la marque.

Alors que le stade du club a été rapidement renommé le Red Bull Stadion, le logo a lui aussi subi un sévère lifting qui lui donne une “petite” ressemblance avec la marque autrichienne.

Logo club RB Leipzig

Autre point noir soulevé par les allemands: le prix exorbitant de la cotisation annuelle qui s’élève à plus de 800€ contre environ 60€ dans un club comme le Borussia Dortmund. On est très loin du football populaire apprécié par les allemands.

Aujourd’hui, le club a réussi à se hisser dans l’élite et s’amuse même à titiller le Bayern München… Il ne leur reste maintenant plus qu’à trouver des fans et une histoire…

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz