PARTAGER
Fistball

Connaissez-vous le Fistball ? Probablement pas, alors voici un petit article pour en savoir plus sur ce dérivé du volleyball, sur la voie de l’oubli.

On ne le dira jamais assez, le secret d’une bonne santé est une alimentation équilibrée et la pratique d’une activité physique régulière. L’OMS conseille 30 minutes de sport par jour, et le sport que l’on va vous présenter pourrait bien vous intéresser. Au rayon des sports plutôt farfelus et en voie de disparition, le Fistball, ce dérivé du volleyball sur le chemin de la disparition et originaire selon certains, de l’Allemagne. Alors en plein essor en France depuis quelques mois, le Fistball a des règles, une logique de jeu et un déroulement qui lui sont propres. Zoom sur ce sport en voie de disparition, zoom sur le Fistball.

D’où vient exactement le Fistball ?

Beaucoup s’accordent à donner pour origines au Fistball les contrées germaniques, ou celles de ses anciennes colonies (essentiellement en Amérique du Sud et dans le sud de l’Afrique), et même des territoires ayant accueilli une importante immigration allemande.

En effectuant quelques recherches, il ressort que ce sport plutôt intéressant signifiant littéralement “balle au poing”, était originaire de l’Europe du Sud, probablement de l’Italie. L’histoire voudrait même que l’Empereur romain Gordien III a été le premier à en consigner l’existence par écrit; mais le Fistball se jouait déjà à partir du troisième siècle avant JC.

Il n’a été importé en Allemagne qu’en 1870 par Georg Weber, à l’aube de la colonisation du continent africain. Cependant, ses premières règles furent publiées en 1894. Le Fistball n’a pas toujours été le sport que l’on connait aujourd’hui, et était considéré à l’époque de son essor, comme un sport de compensation pour gymnastes du dimanche. Devenu un sport de compétition se jouant en équipe, le Fistball, qui est depuis plusieurs années sur le chemin de la disparition, jouit d’un regain d’intérêt depuis peu.

Les règles du Fistball

N’osez jamais dire à un Fitsballeur qu’il joue en fait à du Volleyball, vous risquerez de vous prendre une baffe dans la figure. Plus sérieusement, les règles du Fistball ressemblent assez à celles du volleyball, d’où la suspicion d’origine commune des deux sports.

Aussi bien que le volleyball, le fistball se joue à deux équipes de 5 joueurs chacune, réparties sur un terrain de 50 x 20 mètres dont le milieu est délimité par un filet. Le but du jeu est tout à fait simple : vous devrez comme dans le volleyball, envoyer un ballon rond au-dessus du filet et le faire parvenir à vos adversaires de telle sorte qu’aucun membre de leur équipe n’arrive à le renvoyer.

Au rang des spécificités, le Fistball ne se joue qu’avec le poing ou le bras; le contact avec l’avant-bras ou la main ouverte étant des fautes et par conséquent un point gratuit donné à l’adversaire. Durant un service ou un enchaînement, seuls les 5 joueurs de l’équipe qui engage la partie ont le droit de toucher au ballon, et une fois le ballon touché, ce dernier ne peut rebondir qu’une seule et unique fois avant la touche suivante.

De même, un contact du ballon avec le filet donne automatiquement un point à l’équipe adverse. La victoire se donne au nombre de sets gagnés, et un set est gagné lorsqu’une équipe parvient à établir un score de 11 points le premier avec un écart de 2 points sur son adversaire.

Le Fistball est-il donc un volleyball à la bavaroise ?

Non, pas du tout. S’il se rapproche du volleyball du point de vue de certaines règles, le Fistball s’en éloigne surtout au niveau de l’équipement. Par exemple, le ballon utilisé pour pratiquer ce sport a environ la même pression qu’un ballon de foot, il est donc beaucoup plus dur que celui utilisé pour le volleyball.

Il y a donc un risque plus élevé de se casser ou fouler une articulation du poignet en jouant au fistball, il est donc réservé aux hommes et femmes bien bâti(e)s.

Un sport très plébiscité outre-Rhin

Vous vous sentez l’âme d’un fistballeur et envisagez déjà d’ouvrir votre fan-club au village ? Pas de problème, même si ce sport est assez peu répandu dans le monde aujourd’hui, une forte popularité lui est attribuée outre-Rhin, où il jouit même de fiefs dans les petites villes et villages.

En effet, l’équipe féminine de fistball de la ville de Schneverdingen (20.000 habitants au nord de l’Allemagne) a remporté depuis 1979 15 fois le championnat allemand de fistball, et a été sacrée deux fois championne d’Europe et deux fois championne du monde. De même, du côté des hommes, c’est la ville de Segnitz (1000 habitants en Bavière) qui s’est illustrées dans diverses compétitions avec son équipe junior.

Si vous êtes de passage et comptez jouer au fistball durant votre séjour, vous pouvez consulter la liste des associations où l’on peut pratiquer le Fistball (en allemand) en Allemagne, ou pourquoi ne pas tout simplement l’importer dans votre commune en France ?

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz