PARTAGER

La polémique n’en finit pas d’enfler, au sujet des discussions qu’ont eu Radamel Falcao “El Tigré” et des joueurs péruviens durant la rencontre qui les opposait en début de semaine pour le compte des qualifications à la Coupe du Monde 2018.

Il se pourrait en fait que colombiens et péruviens se soient entendus sur l’issue du match (soldé par un nul 1-1) afin que la Colombie se qualifie et le Pérou puisse disputer les barrages.

Un “Pacte de Lima” vraisemblable ?

Les milieux du sport en général et du football en particulier, sont parfois pondeurs d’histoire rocambolesques. Nul besoin de remonter très loin pour se rappeler des ententes entre joueurs dans l’optique de favoriser les deux équipes, comme ce fut peut-être le cas du Pérou et de la Colombie.

Mardi 10 octobre dernier, se jouait le match retour de la phase qualificative pour la Coupe du Monde, opposant la Colombie de Radamel Falcao, au Pérou de Renato Tapia.

Le match dont l’issue fut un nul à 1 but partout, aurait été en fait une mascarade orchestrée par les joueurs, afin de permettre aux deux équipes de se maintenir dans la course à la Russie 2018.

D’une part les colombiens qualifiés, et les péruviens admis en barrages. C’est en tout cas que se seraient dis Radamel Falcao et Renato Tapia vers la fin du match, et qui créé la polémique en ce moment.

Il n’y a eu aucune entente

En effet, l’on ne sait trop comment, mais les joueurs colombiens ont été informés des issues des autres matches de leurs groupe, et auraient par le biais de leur attaquant vedette décidé de proposer un pacte aux péruviens, en vue de terminer la rencontre sur le score déjà arrangeur pour les deux équipes.

Même s’il ne confirme ou n’infirme pas cette version, Renato Tapia souligne bien que “Lors des cinq dernières minutes, les Colombiens sont venus leur parler (ntdlr). Ils connaissaient les scores des autres matches. On a donc géré le match comme il se devait. J’ai parlé avec Radamel qui m’a dit qu’on était qualifiés tous les deux, mais c’est du football et on joue pour gagner.”

Ce n’est pas Radamel Falcao qui dira le contraire, puisqu’il appuyait cette version des faits, en rapportant qu’ils (les joueurs colombiens) savaient ce qu’il se passait dans les autres matches, et qu’il a juste cherché à “informer les Péruviens des résultats des autres matches. Rien de plus“.

Nolberto Solano, un membre du staff péruvien confirme lui aussi cette version, puisque selon lui, les deux équipes avaient besoin de gagner la rencontre pour se qualifier, il n’y aurait donc pas eu pacte.

L’affaire suit son cours, et devrait livrer d’autres révélations prochainement.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz