PARTAGER
Tennys Sandgren lors d'une rencontre de l'US Open en 2013. Crédits photo : Khall1323, 22 août 2013, Wikimedia Commons

Le tennisman nord-américain Tennys Sandgren avait créé la surprise en atteignant les quarts de finale de l’Open d’Australie. Il faut dire qu’il avait un prénom prédestiné pour atteindre ce stade d’un tournoi du Grand Chelem. Finalement battu par Chung Hyeon, un autre challenger, Sandgren a fait également parler de lui en raison de tweets et de likes sur les réseaux sociaux.

Tennys Sandgren plongé au cœur d’une polémique

En analysant ses publications, partages et likes, des journalistes ont mis le joueur de tennis dans l’embarras. Ils ont allégué des liens avec l’extrême droite américaine et des accointances « homophobes ». L’information est sortie 48 heures environ avant le quart de finale de l’intéressé.

Né en 1991, le tennisman originaire du Tennessee aux États-Unis aurait suivi ou aimé des comptes Twitter liés à la droite américaine, dont certains s’avéreraient virulents. Pour l’heure, peu d’élément précis ont été apportés par les médias qui ont fait ressortir l’affaire.

Il est possible que les polémiques aient fini par démoraliser ou déconcentrer le joueur. Sandgren s’est en effet incliné en trois sets face à son adversaire sud-coréen. Sa prestation reste plus qu’honorable : 4-6, 6-7, 3-6. Mais atteindre les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem est déjà une grande performance en soi. Vous pouvez revivre l’essentiel de cette confrontation :

Après sa défaite, le joueur répond aux critiques

En tout cas, Tennys Sandgren a commencé sa conférence de presse d’après-match par un monologue tout préparé. Il a lu sur son smartphone un message s’adressant à tous les médias. Il y tient des propos forts :

« Vous cherchez à mettre les gens dans de petites cases pour que vous puissiez réinventer le monde selon des idées préconçues. Vous déshabillez l’individu pour le diaboliser collectivement. […] En vue d’écrire une histoire sensationnaliste, vous avez pris des raccourcis pour me désigner comme l’homme que vous vouliez désespérément que je sois. […] Vous déshumanisez avec un stylo et du papier, vous dressez un voisin contre son voisin. Ce faisant, vous pouvez précipiter l’enfer que nous souhaitons tous éviter. […] Mon but est de poursuivre mon chemin en essayant de devenir le meilleur de moi-même et d’incarner l’amour que le Christ a pour moi, car c’est à lui que je réponds et à lui seul. »

Voici l’enregistrement du reste de son intervention :

Sur ce, le joueur a annoncé qu’il ne répondrait à aucune question se rapportant à autre chose que le tennis. Malgré son âge, il fait preuve d’un caractère fort et ne semble pas vouloir se laisser faire. Il faudra suivre les prochains développements de cette affaire.

Source :

L'Équipe