PARTAGER
Affiche de la rencontre opposant le Bayern Munich au Besiktas FC - Crédits photo : Foot-Anglais.net

Le duel opposant le FC Bayern Munich au FC Besiktas a tenu toutes ses promesses, malgré le fait qu’il ait très vite tourné à l’avantage du club allemand, qui s’est illustré 5 buts à 0 à domicile. Les attaquants bavarois ont fait mal, notamment le Polonais Robert Lewandowski et l’Allemand Thomas Müller. Récapitulatif d’une rencontre presque gagnée d’avance.

Moins de 20 minutes de jeu, déjà un carton rouge

Le match démarra sur les chapeaux de roue, les deux clubs souhaitant rapidement imposer leur style de jeu. Principalement le Besiktas, un peu trop insistant sur un pressing agressif.

Vida recevant son carton rouge suite à une action mal négociée sur Robert Lewandowski – Crédits photo : Football.fr

Vers la 16e minute, alors que le mitrailleur polonais de l’attaque de Munich filait tout droit vers ce qui ressemblait à un but d’anthologie, Vida – le défenseur croate du Besiktas – coupa court son élan, le fauchant à la limite de la surface de réparation et récoltant au passage une galette rouge.

Son expulsion fut le déclic qui manquait aux Bavarois, pour finalement prendre l’ascendant sur leur sujet de la soirée. Il fallut cependant patienter jusqu’à la 43e minute de jeu pour voir le Bayern débuter ce qui s’apparente à une leçon de football offensif.

5 buts, des espoirs quasiment annihilés au match retour

À 1-0, des choses sont encore possibles. Pareillement pour un score de 2 buts 0. Mais le Bayern s’est imposé 5 à 0, rendant quasiment nulles les chances de qualification du Besiktas, actuel 4e du championnat turc.

Thomas Müller, attaquant du FC Bayern Munich – Crédits photo : BreakingNews.co.id

Le festival des attaquants débuta à la 42e. Suite à une envolée remarquable de Kingsley Coman, Müller trouva la faille vers les filets et n’excusa point le portier turc. Le second but, de Kingsley Coman justement, vint suite à un centre en retrait du 9 bavarois, Lewandowski, à la 52e. L’entrée d’Arjen Robben ne fit que compliquer des choses déjà suffisamment corsées.

Le Néerlandais, après réception accidentelle de la balle au visage, permit à Joshua Kimmich d’armer un centre en direction de Müller, qui ajusta une frappe pour signer son doublé et le troisième but munichois à la 66e.

David Alaba et Robert Lewandowski célébrant le but de la star polonaise – Crédits photo : SI.com

Ce fut ensuite au tour de Lewandowski de s’offrir un doublé. Suite à un tir repoussé de Matt Hummels à la 79e, le Polonais ajusta une frappe assez puissante qui ne laissa aucune chance au gardien adverse. Il clôtura le spectacle à 88e, après réception d’un beignet béni armé par Müller.

Victoire somme toute logique 5 buts à 0. Le Bayern Munich cumule désormais 100 % de chances de passer au prochain palier des quarts de finale.

Source :

L'Equipe