PARTAGER
Crédits photo : LFP, Wikimedia Commons

Lors de la 31e journée de Ligue 1, Saint-Étienne s’est parfaitement replacé dans la course à la cinquième place, qualificative pour l’Europa League, en s’imposant 3-0 à Nantes, un concurrent direct pour cet objectif. Pour Lille, battu 1-0 à domicile par Amiens, la lutte pour le maintien est plus que jamais d’actualité.

Le rêve européen des Stéphanois

Alors qu’à la trêve les joueurs de Saint-Étienne luttaient pour le maintien et n’avaient amassé que 20 points, l’arrivée de Jean-Louis Gasset et un recrutement hivernal ambitieux ont permis de relancer la machine stéphanoise, au point de voir les Verts idéalement placés pour décrocher une place européenne. Ils restent en effet sur une incroyable série de 9 matchs sans défaite, ce qui les place à seulement 3 points de Montpellier cinquième.

Mathieu Debuchy encore très performant. Crédits photo : Ed g2s, Wikimedia Commons

Lors de cette rencontre à Nantes, les Stéphanois ont réalisé une très bonne entame. C’est Mathieu Debuchy, encore une fois auteur d’une excellente prestation, qui ouvre le score à la 17e minute sur un centre en retrait de Rémy Cabella. Les performances du défenseur latéral en font même un candidat crédible en équipe de France comme doublure de Djibril Sidibé. C’est ensuite Rémy Cabella qui inscrit les deux autres buts du match, permettant aux joueurs de Saint-Étienne de remporter une victoire confortable.

Les Lillois n’ont plus le choix

Lille, qui affichait pourtant de grandes ambitions européennes en début de saison, n’en finit plus de dégringoler. Le club nordiste n’est que 19e en n’ayant pris que 28 points en 31 matchs. Lors de cette défaite à domicile contre Amiens, les Lillois ne sont jamais parvenus à élever leur niveau de jeu et à faire preuve des ressources mentales suffisantes. Cependant, tout n’est pas perdu pour ces derniers, puisqu’ils ne sont qu’à 2 points de Toulouse, le premier relégable. S’ils ne parvenaient pas à se sauver, les conséquences pourraient être dramatiques pour les Nordistes. Alors qu’ils sont déjà surveillés par la DNGC, une relégation sportive pourrait en effet s’accompagner de sanctions administratives, notamment d’une descente en Nationale 3.

Christophe Galtier et Lille dans une position très inconfortable       Source : site officiel de la LFP
Source :

L'Équipe