PARTAGER
Crédits photo : LFP, Wikimedia Commons

Lors de la 31e journée de Ligue 1, le PSG affrontait Monaco, son dauphin, et pouvait être titré en cas de victoire contre le tenant du titre. Non seulement il s’est imposé, mais il a également humilié l’équipe monégasque en s’imposant 7-1. Marseille et Lyon, tous deux vainqueurs, en profitent pour revenir à 4 petits points de la deuxième place.

7 buts inscrits pour fêter le 7e titre

Champion de France pour la 7e fois de son histoire, le club parisien a validé son titre de la plus belle des manières en atomisant son dauphin et l’équipe qui s’était imposée dans cette compétition la saison dernière. Les joueurs du PSG n’ont pas laissé plané le doute très longtemps sur l’issue de la soirée, puisque le score était déjà de 4-0 au bout de 27 minutes de jeu. Si les Monégasques parviennent à réduire le score avant la mi-temps grâce à l’inévitable Rony Lopes, la seconde période a également été à sens unique. Le club de la capitale y inscrit trois buts supplémentaires. Pour les Monégasques, il s’agit de la plus grosse défaite de leur histoire contre cet adversaire.

Le PSG remporte son 7e titre            Crédits photo : Arash Derambarsh, Flickr

Pas forcément très utilisé cette saison, Lo Ceslo est sans doute le joueur parisien qui a le plus impressionné pendant cette rencontre. Auteur d’un doublé, il a montré une grande justesse dans le jeu et délivré des passes très précises. Alors que Thiago Motta et Marco Verratti n’étaient pas alignés, le milieu de terrain du PSG, dans lequel on retrouvait donc Lo Ceslo, accompagné de Javier Pastore et Adrien Rabiot, a été d’une incroyable efficacité.

Les olympiques se rapprochent de Monaco

Si les deux clubs n’ont pas laissé la même impression, l’un et l’autre se sont imposés et donc relancés dans la quête à la 2e place. Lyon a été sérieux et dominateur contre Amiens pour finalement l’emporter facilement 3-0. De leur côté, les Marseillais ont eu toutes les peines du monde à s’imposer 3-2 à Troyes. Menés deux fois au score, ils ne doivent leur salut qu’aux buts de Kostantinos Mitroglou et de Florian Thauvin dans le dernier quart d’heure.

Florian Thauvin encore décisif        Crédits photo : Ronnie Macdonald, Wikimedia Commons
Source :

L'Équipe