PARTAGER
Crédits photo : MacMoreno, Wikimedia Commons

Certains craignaient que la défaite soit très lourde pour le club des Herbiers, pensionnaire de National, qui affrontait le PSG en finale de la Coupe de France. Il n’en a rien été puisque les Parisiens se sont « seulement » imposés 2-0.

Les Herbiers chanceux et courageux

Cette finale était un peu particulière, puisqu’elle opposait le Paris Saint-Germain – qui domine largement la Ligue 1 – aux Herbiers, une équipe située en milieu de tableau en National, l’équivalent de la 3e division nationale. C’était donc une affiche particulièrement déséquilibrée, qui pouvait laisser craindre une lourde défaite pour le club vendéen. Cependant, ce dernier est parvenu à résister.

Edison Cavani encore décisif        Crédits photo : Ben Sutherland, Wikimedia Commons

Pour cela, il a d’abord profité de pas mal de réussite, alors que les joueurs parisiens ont touché trois fois le poteau droit dans les 20 premières minutes. C’est d’abord Lo Ceslo qui voit sa volée repoussée par le montant dès la 4e minute avant que la reprise en extension de Kylian Mbappé à la 8e minute ne connaisse le même sort. Le milieu argentin touche encore du bois à la 20e minute d’une superbe frappe enroulée. C’est ensuite ce dernier, sans doute le meilleur joueur parisien lors de cette rencontre, qui ouvre le score peut avant la demi-heure de pause. Après un petit festival sur la droite du terrain, il repique dans l’axe et son tir soudain de l’entrée de la surface permet au PSG de prendre l’avantage.

Une seconde période maîtrisée

Dominateurs pendant l’intégralité de la seconde période, les Parisiens ont tout de même connu des difficultés pour faire le break. Après un but de Kylian Mbappé refusé à la 50e minute pour une main de Marquinhos, les joueurs de la capitale parviennent à doubler la mise grâce à un penalty transformé par l’inévitable Edison Cavani à la 74e minute. Enfin, veuillez noter que le PSG remporte sa quatrième Coupe de France consécutive, ce qui constitue un record.

Lo Ceslo, le meilleur Parisien lors de cette finale     Crédits photo : Liondartois, Wikipedia
Source :

L'Équipe