PARTAGER
Finale du TOP 14 - Castres vs Toulon (19-14) - Stade de France - 1er juin 2013. Source : Wikimedia Commons

Le Castres Olympique est en train de confirmer sa très belle saison. Après avoir eu raison du Stade Toulousain à l’extérieur pour le match de barrage, le CO s’est imposé 19 à 14 contre le Racing 92 à Lyon. Le club francilien ne s’était semble-t-il pas bien remis de sa courte défaite en finale de coupe d’Europe. Il peut une nouvelle fois s’en vouloir…

Un match tendu et riche en suspense

Le nombre de points marqués, quoique honorable, est loin d’être gigantesque. Surtout, l’écart au score entre les deux équipe est court : un essai, soit cinq points. En effet, la demi-finale qui s’est jouée le samedi 26 mai 2018 après-midi au Groupama Stadium de Lyon entre le Racing 92 et Castres s’est terminée sur le résultat 14-19. Pourtant, c’était le Racing qui partait favori, de par sa seconde position au classement du Top 14 à l’issue de la phase de poule. Voici un résumé vidéo de la rencontre qui nous intéresse aujourd’hui :

Le Castres Olympique sortait en outre d’un barrage contre Toulouse, ce qui aurait dû fatiguer l’effectif. Mais cette rencontre supplémentaire l’aura au contraire galvanisé, créant une dynamique positive qui pourrait pousser le CO jusqu’au bouclier de Brennus. Il faudra cependant battre le grand leader de la saison, Montpellier, qui n’a fait de son côté qu’une bouchée de Lyon, alors que le match se déroulait également dans la capitale des Gaules.

L’après-match a été malheureusement endeuillé par un grave accident de la route. En effet, un bus revenant de Lyon ramenait des supporteurs d’un club de rugby du Gard vers Beaucaire. Vraisemblablement en raison d’un problème de pneu, l’autocar a perdu sa tenue de route sur l’A7 dans la Drôme. On déplore à cette heure trois morts et vingt-huit blessés, dont onze se trouvent dans un état grave.

Il s’en est fallu de peu !

Le CO est bien entré dans son match, inscrivant par l’intermédiaire de Vaipulu un essai aussitôt transformé par Urdapilleta, aux 7e-8e minutes. Le botteur castrais a ajouté trois points de plus au compteur grâce à une pénalité deux minutes plus tard. Cette première dizaine est à l’image de la demi-finale et de son issue : trop d’indiscipline et trop de fautes du côté du Racing 92.

Le club francilien a cependant mis la pression sur la défense adverse peu avant le quart d’heure de jeu. Malheureusement, un essai refusé a mis fin à ce temps fort. À la 18e minute, Juan Imhoff a cependant pu réduire le score grâce à un premier essai du Racing, transformé par Iribaren. On peut le revivre en vidéo :

Puis l’équipe du 92 passe devant au score à la 24e à l’aide de l’essai de Dupichot, également transformé. Castres revient toutefois à un point du meneur (14-13) vers la demi-heure de jeu, Urdapilleta enquillant une pénalité. Il refait de même à la fin de la première période, en plus d’un carton jaune contre le pilier parisien Tameifuna. Score à la mi-temps : 16-14 pour le CO.

En rapport, la seconde mi-temps a été beaucoup plus fermée. Et pour cause, l’enjeu était si grand ! Il faut dire qu’elle s’est ouverte sur deux échecs consécutifs des buteurs castrais qui auraient pu élargir le score et atténuer le suspense insoutenable de cette demi-finale. Ces loupés auraient été plus graves si un second essai n’avait pas été refusé au Racing à la 56e minute. C’est après avoir dépassé l’heure de jeu qu’Urdapilleta donne trois points de plus à son équipe. Le carton jaune pesant contre le Castrais Julien Dumora donna de l’allant aux Franciliens qui tentèrent le tout pour le tout, mais en vain. Résultat des courses : 14-19 et qualification de Castres.

Source :

Rugbyrama