PARTAGER
L'équipe du LOU face au Stade français en 2014. Crédits photo : Fanny Schertzer, 8 août 2014

La première demi-finale du Top 14 se joue ce soir entre Montpellier et Lyon. La seconde se jouera demain après-midi entre le Racing 92 et Castres. C’est l’occasion de revenir sur les barrages disputés le week-end dernier et d’évoquer les coulisses des avant-matchs…

Toulon et Toulouse sont tombés

Ce sont deux ogres du rugby français qui se sont inclinés. Les deux équipes françaises les plus capées en coupe d’Europe n’ont pas dépassé le stade des barrages, quarts de finale officieux du Top 14.

C’est d’abord le RCT qui a été tenu en échec à domicile par le LOU, véritable outsider de la saison. Le match s’est terminé sur un score d’égalité, y compris après prolongations : 19-19. Du coup, c’est Lyon qui s’est qualifié pour avoir marqué deux essais, contre un seul du côté toulonnais. Le suspense aura été incroyable : ce n’est pas tous les ans que l’on est aussi bien servi. Toulon a de quoi s’en vouloir, les Lyonnais ayant eu une réussite certaine. Déchets et occasions manquées ont été les clefs du match. Revivez-le avec un résumé vidéo officiel :

Castres aura réussi à battre trois fois Toulouse en trois rencontres cette saison. Pourtant, le match de barrage se jouait sur le territoire de la ville rose. C’est Armand Battle qui dominé le match, inscrivant deux essais. L’issue du derby n’a pas été rapidement irrémédiable, le score final étant de 11-23, mais un carton rouge castrais à l’heure de jeu a été potentiellement à même de déstabiliser les visiteurs.

Des demi-finales palpitantes ?

Demain après-midi, à partir de 16 h 45, vous pourrez découvrir la demi-finale Racing-Castres se jouant au Groupama Stadium de Lyon. Le club francilien, défait de peu en finale de coupe d’Europe, a cependant pu se reposer. Les Castrais sont quant à eux sur une bonne dynamique, après une remarquable victoire contre le Stade Toulousain au stade Ernest-Wallon :

Ce soir à 21 h, Montpellier affrontera Lyon, au Groupama Stadium également. Si le club de l’Hérault est favori pour avoir été le leader incontesté de la phase de poule, le hasard fait que le LOU évoluera à domicile. Un avantage qui n’est pas à négliger. Quoique plus fatigué, l’effectif lyonnais sera en outre galvanisé par son héroïque qualification face à Toulon, arrachée au forceps.

Montpellier devrait aligner Jesse Mogg à l’arrière ; Nasiganiyavi et Fall aux ailes, Dumoulin et Steyn au centre ; Cruden et Pienaar à la charnière ; Picamoles, Ouedraogo et Galletier en troisième ligne ; Rensburg et Willemse en deuxième ; et les Du Plessis ainsi que Nariashvili en première.

Du côté lyonnais, on annonce Arnold en position de 15 ; Mignot et Palisson chacun sur une aile ; Wulf et Regard en guise de trois-quarts centre ; Pélissié et Harris pour les demis ; Tuifua en 8 ; Puricelli et Gill aux ailes de la troisième ligne ; Lambey et Roodt en seconde ligne ; Ivaldi au talon ; Clément et Kodela piliers.

Sur le papier, ça s’annonce passionnant… À lundi pour les résultats !