PARTAGER
Source : Pixabay. Le Mexique, le Canada et les Etats-Unis ont remporté l'organisation du prochain Mondial de foot.

La Coupe du monde 2026 aura trois pays hôtes et sera la plus grande de l’histoire du football. Les États-Unis, le Canada et le Mexique ont battu le Maroc pour l’organisation du prochain Mondial de foot. Ce tournoi va mettre en concurrence 48 équipes.

La FIFA devrait réaliser de gros bénéfices à cette occasion. La Coupe du monde revient donc dans le continent américain après 24 ans d’attente. Les fans peuvent s’attendre à une finale à New York et de nombreux voyages entre les sites où auront lieu les matchs.

Découvrez ci-après l’annonce de ce vote en anglais :

Pourquoi le vote a-t-il eu lieu maintenant ?

Avec encore huit ans avant le début du tournoi, beaucoup se sont demandés pourquoi la FIFA a précipité ce vote. Cette décision est liée à ses finances. Cet organisme a en effet dû payer de lourdes factures juridiques au cours des dernières années suite à l’enquête menée par les États-Unis concernant des affaires de corruption.

Ci-après la réaction des fans américains après cette annonce :

La Russie n’a également pas réussi à attirer des sponsors importants lors de ce Mondial. Et le Mondial 2022 qui se tiendra au Qatar semble également compliqué. En s’adressant au Congrès mercredi, le président de la FIFA, Gianni Infantino a déclaré que l’organisation est actuellement en faillite. En votant pour ces pays pour l’organisation de la Coupe du monde 2026, la FIFA pourra quadrupler ses revenus.

La victoire de ces trois pays était logique

La FIFA avait déjà pris sa décision bien avant le vote. En effet, l’offre du Mexique, du Canada et des États-Unis semblait être sans opposition. D’ailleurs, ils étaient déjà assurés de remporter le vote avant même que ceci ne débute.

Cependant, un délai plus long a été accordé pour recevoir des offres concurrentes. C’est d’ailleurs ce que le Maroc a fait. Soutenu par Vero Communications, une société basée à Londres, le Maroc était un adversaire de taille. Malheureusement, cela n’a pas suffi.

Source :

BBC