PARTAGER
Source : Pixabay. Le Maroc se bat contre le Canada, le Mexique et les Etats-Unis pour l'organisation du Mondial 2026.

D’un côté, David Beckham fait du lobbying et Donald Trump publie des menaces sur les réseaux sociaux. L’autre promet une Coupe du monde européenne en Afrique. Mais qui va l’emporter mercredi lors d’un vote pour décider du pays qui va accueillir la prochaine Coupe du monde 2026 ? Le Maroc doit batailler dur face à de grandes nations comme le Mexique, le Canada ou encore les États-Unis.

Si vous avez manqué cette nouvelle, découvrez-en ci-après les détails en anglais :

Après la nomination controversée des coupes du monde 2018 et 2022 respectivement de la Russie et du Qatar, la FIFA a promis cette fois un vote plus ouvert et transparent. Mais comment va se dérouler le scrutin ?

Le Royaume-Uni veut également organiser le Mondial de foot

David Beckham, ancien capitale de l’équipe nationale anglaise, a indiqué que le Royaume-Uni mérite de recevoir la Coupe du monde et qu’il y participerait en tant que fan si la candidature est acceptée. Mais le président américain Donald Trump a pris une position un peu différente, en publiant un avertissement sur Twitter.

Ci-dessous les propos de Trump en anglais :

La Coupe du monde a déjà été organisée aux États-Unis et au Mexique en 1970, en 1986 et en 1994. Le Mondial de foot féminin a eu lieu en 2015 au Canada. Ces trois pays vont ainsi s’unir dans ce vote.

Le Maroc a-t-il sa chance ?

Quatre fois, le Maroc n’a pas été élu. Mais, cette fois-ci, aura-t-il une chance de l’emporter ? Un groupe de travail sur l’évaluation des offres de la FIFA a ratifié leurs propositions, mais a noté des préoccupations concernant les stades, la disponibilité des logements et le transport.

Cependant, le responsable marocain qui a présenté l’offre, Hicham El Amrami, a indiqué qu’il était confiant. Il a expliqué qu’une Coupe du monde marocaine n’est pas seulement une Coupe du monde africaine, mais également un Mondial européen.

Source :

BBC