PARTAGER
Source : PxHere

Alors que la première journée des championnats d’Europe d’athlétisme s’est déroulée, Jimmy Vicaut et Kevin Mayer, deux des principales chances de médailles françaises, entraient en lice. Cette journée s’est très mal passée pour eux. Ce n’est cependant pas le cas pour Morhad Hamdouni, qui remporte le titre sur le 10 000 mètres.

Un exploit inédit

Morhad Hamdouni a réalisé un exploit totalement inédit dans le sport français, puisque aucun tricolore n’avait remporté ce titre avant lui. Même Alain Mimoun, cependant barré par Emil Zatopek, n’y était pas parvenu. En outre, il pouvait être difficile de croire en une performance de Morhad Hamdouni. En effet, malgré son talent, le coureur tricolore a vu sa carrière gâchée par les blessures et a même été un moment incertain pour participer à ces championnats d’Europe.

Kevin Mayer sort par la petite porte          Crédits photo : filip bossuyt, Wikimedia Commons

Dans une discipline qui a perdu son patron, Mo Farah, qui a maintenant décidé de s’aligner sur la route, il a su parfaitement gérer la course, en se calant dans la foulée des autres candidats à la victoire pour aborder le dernier virage en troisième position. Il a alors placé une grosse accélération qui lui a permis de décrocher le plus gros titre de sa carrière.

Deux cruelles désillusions

Jimmy Vicaut et Kevin Mayer pouvaient tous les deux prétendre à la médaille d’or. Cependant, chacun d’eux a connu une cruelle désillusion. Kevin Mayer, champion du monde en titre, ne semblait pas avoir le moindre adversaire à sa mesure et devait, sauf s’il obtenait un zéro sur une épreuve, remporter le titre. C’est malheureusement ce qu’il a fait puisqu’il a mordu ses trois essais en saut en longueur et a donc décidé d’abandonner, n’ayant plus la moindre chance de remporter une médaille. La journée a été encore plus difficile pour Jimmy Vicaut. Alors qu’il avait réalisé le meilleur temps en demi-finale, il s’est blessé lors de l’échauffement et n’a donc pas pu participer à la finale.

Blessé, Jimmy Vicaut n’a pas pu défendre ses chances. Crédits photo : filip bossuyt, Wikimedia Commons