PARTAGER
Source : PxHere

En clôture du championnat d’Europe d’athlétisme 2018, le Suédois Armand Duplantis a remporté le titre au terme d’un concours qui est déjà entré dans la légende. Le Français Renaud Lavillenie se classe finalement troisième.

Une jeunesse sans complexe

Si Renaud Lavillenie termine troisième, il a été devancé par deux nouveaux venus qui se sont révélés lors de ce championnat d’Europe. Le plus incroyable est sans aucun doute la performance d’Armand Duplantis, un jeune Suédois de 18 ans qui n’avait pas de véritables références sur le plan mondial. Ce dernier a en effet remporté le titre en effaçant une barre à 6,05 mètres dès son premier essai. Son dauphin, le Russe Timur Morgunov, seulement âgé de 21 ans et qui évoluait sous bannière neutre, s’est arrêté à 6 mètres.

Renaud Lavillenie termine finalement troisième       Crédits photo : Augustas Didžgalvis, Wikimedia Commons

Enfin, le Français Renaud Lavillenie s’est classé troisième grâce à une barre à 5,95 mètres. Cependant, le concours avait très mal commencé pour lui, puisqu’il a manqué ses deux premières barres à 5,80 mètres. Auteur d’une impasse plutôt culottée, il s’en est finalement sorti en effaçant 5,85 mètres lors de son essai restant. Avant même la fin du concours, le recordman du monde s’est empressé de féliciter le vainqueur du jour, qui s’annonce comme son probable successeur.

Plusieurs records pour Armand Duplantis

En atteignant 6,05 mètres, le jeune Suédois s’est offert plusieurs records. Seulement âgé de 18 ans, il a en effet décroché le record du monde junior. Cependant, sa situation personnelle étant assez spéciale, il a également remporté deux records nationaux d’un coup. Alors qu’il est né d’une mère suédoise et qu’il représente la Suède depuis qu’il est cadet, Armand Duplantis est également né en Louisiane d’un père américain. En outre, il a toujours vécu en Louisiane et est donc devenu citoyen américain. Ces conditions lui permettent donc de décrocher les records nationaux des deux pays, ce qui est un exploit assez inhabituel.

Armand Duplantis a réalisé un authentique exploit            Crédits photo : filip bossuyt, Wikimedia Commons