Source : Pixabay. Des changements ont eu lieu au niveau de la CAN.

La fédération guinéenne de football a déclaré qu’on ne lui avait pas encore annoncé qu’elle allait organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2025 au lieu de l’édition 2023. Après que la Confédération africaine de football (CAF) a dépouillé le Cameroun de l’organisation de la CAN 2019, celle-ci devrait organiser les finales 2021.

Cela signifie que la Côte d’Ivoire doit organiser la CAN 2023 et non pas en 2021 et que le tour de la Guinée sera reporté à 2025. Pour l’instant, ils n’ont pas été informés, ni par une lettre ni par un décret, a déclaré, Mamadou Antonio Souare, président de la fédération de foot de la Guinée.

Quelle est la décision de la CAF ?

La CAF a pris la décision en 2014 de valider la candidature du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée pour les prochaines CAN. Par ailleurs, il semblerait que deux ans plus tard les trois pays hôtes peuvent désormais organiser cette compétition. Cela survient après la décision de la CAF d’intégrer de nouveaux hôtes pour la CAN 2019, parce que les préparatifs au Cameroun ont été plus longs.

Voici une vidéo en anglais montrant les retards des préparatifs au Cameroun :

Le 9 janvier, la CAF annoncera le nom des organisateurs de cette année. L’Afrique du Sud et l’Égypte ont déjà présenté leur candidature. L’institution de football en Afrique a tenu à expliquer qu’elle envisageait différents changements dans le calendrier.

De nombreux changements

Cela signifie donc que le Cameroun va organiser cette compétition en 2021. Les autres compétitions seront donc reportées de deux ans. La Côte d’Ivoire a déjà fait appel au Tribunal arbitral du sport pour ce changement. Souare s’est également demandé si un seul pays pouvait accueillir la Coupe des Nations élargie, qui est passée de 16 à 24 participants en 2017.

Il est plus raisonnable de co-organiser cette compétition pour permettre de disposer de plus de stades afin d’accueillir tous les matchs.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here