Source : Pixabay. Une affaire de corruption touche la fédération nigériane de football.

L’agence anti-corruption du Nigéria, l’EFCC, mène actuellement une nouvelle enquête sur la fédération de football du pays. La dernière enquête fait suite à une affaire différente présentée par la commission de la criminalité économique et financière et une autre au groupe spécial d’enquête présidentielle.

La dernière enquête d’envergure porte sur des allégations de fraude sur le vol de fonds de sponsoring destinés au développement du football dans le pays. Le porte-parole de l’EFCC, Wlison Uwujaren, a déclaré que ce qu’il peut confirmer, c’est que l’agence enquête sur les responsables de la fédération nigériane de football. Les journalistes croient comprendre que l’enquête concernera des allégations d’actes répréhensibles avant la Coupe du monde de 2014 au Brésil.

Des fonds volés

L’enquête se concentre sur l’argent généré par les sponsors officiels de la fédération, le sponsoring télévisé de la ligue nationale et les paiements d’un ancien fournisseur de kits pour toutes les équipes nationales.

Ci-dessous une vidéo parlant de la corruption dans le monde du foot en Afrique :

Il porte également sur les fonds fournis par le gouvernement fédéral pour des matchs amicaux opposant les Super Eagles et le détournement de près de 2,7 millions de dollars du programme d’aide financière de la FIFA.

Dans l’attente d’une décision judiciaire

La fédération et l’agence attendent un jugement judiciaire sur la deuxième affaire devant la haute cour fédérale à Abuja. Ce procès pour corruption impliquerait trois membres du personnel des comptes de la fédération, le directeur financier, Christopher Andekin, les responsables des finances et des comptes, Jafaru Mamza et Rajan Zaka.

Les trois personnes sont en procès pour avoir prétendument détourné 9,5 millions de dollars, des subventions de la FIFA et de la CAF pour le développement du football au Nigéria. Les trois accusés ont été traduits en justice et ont plaidé non coupables. Depuis lors, l’agence a déposé un amendement visant à ce que M. Pinnick et le secrétaire général, Muhamed Sanusi, soient inculpés avec les trois autres personnes.

Source :

BBC

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here