Verstappen critiqué par son coéquipier

Lors du Grand Prix de Singapour, Franz Tost est revenu sur l’incident entre Max Verstappen et Carlos Sainz Jr où ce dernier reproche à son coéquipier de ne pas avoir obéi aux consignes d’équipe.

Vers la fin de ce Grand Prix, Sergio Perez était (7ème), suivi par Max Verstappen (8ème) et Carlos Sainz Jr (9ème). Le pilote néerlandais reçoit un ordre de laisser passer son coéquipier qui avait des pneus en meilleur état. Seulement, le jeune pilote refuse d’obtempérer. Finalement cela restera sans conséquence puisque Franz Tost, le directeur de course de chez Toro Rosso, soutient le fils de Jos Verstappen auprès de Sky Sports :

“Carlos avait des pneus plus frais, nous avons pensé qu’il était possible de changer de place. Par la suite, Carlos était trop lent, il était loin derrière, il n’aurait pas pu dépasser Perez et je trouve que Max avait raison”.

Par la suite, il détaille pourquoi Max Verstappen avait raison : “Carlos avait un retard de 3 à 5 dixièmes, s’il voulait changer de place, il devait être plus proche de lui. Il n’y avait pas de raison de le laisser passer, il n’aurait pas pu dépasser Perez”.

Carlos Sainz Jr. reste en désaccord avec cette décision

Si Franz Tost a exprimé son point de vue, Carlos Sainz Jr n’est pas d’accord. Pour le pilote Espagnol, il était possible que Max Verstappen le laisse passer. S’il ne parvenait pas ensuite à dépasser Sergio Perez, il aurait été prêt à laisser sa place à son coéquipier à la fin du Grand Prix. C’est ce qu’avait fait Red Bull avec Daniil Kvyat et Daniel Ricciardo, mais ce dernier n’avait pas pu rattraper la Mercedes de Lewis Hamilton. Le pilote australien avait rendu sa place à son coéquipier russe:

“Je l’aurais fait, je suis un homme juste, je voyais ce que Red Bull a fait à Monaco et j’ai dit que c’était la meilleure chose que nous pourrions faire: jouer la carte de l’équipe. C’est-à-dire que vous laissez le gars qui a les pneus les plus frais passer et c’était moi, au moins j’aurais pu essayer, si je n’aurais pas pu, j’aurais rendu ma place à Max et il aurait fini 8ème et moi 9ème. Ce n’est pas un problème. Je voulais juste tenter le coup et il ne m’a pas donné cette chance, c’est tout”.

Alors que cet incident pourrait être un début de mauvaise entente entre Verstappen et Sainz ce dernier explique que cela n’est pas le cas:

“Nous nous entendons très bien. Ce n’est pas un problème pour moi. Quand nous mettons nos casques, nous sommes rivaux. Parfois, quand vous mettez le casque, vous devez également penser à l’équipe”.

Lors du début du Grand Prix, l’adolescent néerlandais accusait un retard d’un tour après avoir calé sur la grille. Grâce à la première voiture de sécurité, le coéquipier de Carlos Sainz Jr a pu refaire son retard:

“J’ai reçu la consigne de laisser passer Carlos, mais pendant toute la course j’avais beaucoup de rythme, je rattrapais les gars qui étaient au milieu du peloton. Il n’y avait pas de raison pour moi de le laisser passer. Je pense que si j’aurais été à sa place, je pense que cela aurait été la même chose.

Jos Verstappen aurait dit à son fils de faire comme cela

D’après Ted Kravitz qui est journaliste chez Sky Sports, une conversation entre Max et son père Jos aurait motivé la décision de Max de ne pas laisser passer Carlos:

“Je l’ai dit à Max, si jamais il est dans cette situation, il faut dire non, ne le laisse pas passer et tu expliqueras plus tard pourquoi. Parce que si tu commence à le faire en tant que pilote de course, les gens vont perdre le respect qu’ils ont en toi” aurait dit Jos à Max.

Crédit photo principale : Wikimedia – Stefan Brending

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici