PARTAGER
Fernando Alonso, Honda

Auteur d’un Grand Prix du Japon compliqué, Fernando Alonso a vivement critiqué le moteur Honda sur les terres du motoriste japonais.

Parti douxième, le pilote des Asturies n’a pu finir qu’aux portes des points. Jenson Button n’a lui pas pu mieux faire qu’une seizième place. Le fait marquant de cette course est la déclaration choc de Fernando Alonso au 28ème tour:

“J’ai un moteur de GP2”

En zone mixte, le pilote espagnol est revenu sur cet incident :

“C’est frustrant de voir à quel point vous êtes rattrapé sur les lignes droites, et lorsque vous arrivez au virage, ils freinent trop tard, font des erreurs. Vous prenez le virage parfaitement mais ils vont rattraper le temps perdu sur les lignes droites. Des jours comme aujourd’hui, vous vous sentez un peu gêné. Nous devons être davantage compétitifs mais nous tâchons de retenir les leçons pour les prochaines courses”.

Cependant, Fernando Alonso a expliqué qu’il y a un côté positif dans cette course pour McLaren Honda:

“Le côté positif de la course, c’est que les deux voitures ont terminé la course. Nous améliorions notre fiabilité, nos points faibles et nous ne répétons pas les mêmes erreurs, comme la boîte de vitesses qui a surchauffé à Singapour”.

Malgré une saison catastrophique, Fernando Alonso est persuadé que McLaren Honda est la seule écurie qui peut battre Mercedes:

“Certainement, McLaren est la seule équipe qui peut battre Mercedes dans le futur. Parfois, nous n’avons pas les armes pour combattre avec les autres concurrents. La seule chose qui est positive c’est que tout le monde sait qu’il y a des problèmes, McLaren cherche des solutions et Honda en cherche aussi. Nous ne pouvons pas cacher notre frustration”.

Crédit photo principale : Wikimedia – Morio

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz