PARTAGER

Il ne suffit pas de savoir monter à cheval pour devenir jockey. En effet, ce type de métier demande une certaine hygiène de vie particulièrement et bien évidemment une formation. Il faut savoir que le poids du jockey est soumis à certaines règles. En moyenne, la personne réalisant une course doit peser entre 47 et 55 kg. Lors d’une course à obstacles, le poids peut aller jusqu’à 72 kg.

Pour une telle activité, divers équipements sont également nécessaire, dont une couverture cheval. Des dispositifs qui garantiront la sécurité du jockey. Mais alors, comment devenir jockey ?

En quoi consiste ce métier ?

Il est important de préciser qu’un jockey est spécialisé dans la course de plat ou course de galop en compétition. Les propriétaires des cheveux proposent à ces professionnels de les monter lors d’une course. Ainsi, les couleurs du propriétaire sont mises en évidence lors de chaque course. Dans une journée, un jockey peut réaliser au maximum six courses.

Un entraînement physique rigoureux est nécessaire pour un tel exercice. Les professionnels auront la possibilité de gagner un maximum d’argent. Tout dépendra de leurs performances. Différentes qualités sont requises afin de devenir jockey. Parmi cela, il y a notamment la connaissance de l’équitation, la gymnastique et bien d’autres domaines. La gestion du stress est également un élément essentiel pour réaliser une telle activité.

Quelle formation suivre ?

Si l’âge minimum requis pour devenir jockey est de 18 ans, il est recommandé de s’y prendre le plus tôt possible. D’ailleurs, la sélection des élèves se fait aux environs de 14 ans. Aujourd’hui, il existe de nombreuses écoles de courses hippiques. Chaque établissement peut accueillir jusqu’à 600 élèves.

Les diplômes requis pour devenir jockey sont un brevet d’études tactique développé, un certificat d’aptitude professionnelle agricole ou un bac pro. Les apprentis jockey doivent connaître la méthode dite « la main ».