PARTAGER
Source : Jonny Lindner, Pixabay. Les sanctions ont été levées par le CIO concernant les athlètes russes.

Le Comité international olympique (CIO) a décidé de lever les sanctions concernant l’équipe olympique russe. En effet, le CIO a décidé d’interdire la Russie de participer aux JO de Pyeongchang 2018. Les athlètes russes n’ont pas eu le droit de porter leur drapeau lors de cette compétition en raison d’une affaire de dopage soutenue par le gouvernement.

Ci-après, une vidéo en anglais relatant ces faits :

Malgré cette interdiction, 168 athlètes russes ont pu aller en Corée du Sud, mais ont été considérés comme des athlètes neutres. Toutefois, deux d’entre eux ont été jugés positifs après des tests de dépistage.

Après les JO 2018, les athlètes russes pourront faire honneur à leur pays

Le CIO a prévu de réintégrer la Russie après les Jeux olympiques de Pyeongchang. Différents contrôles ont été réalisés afin de vérifier si les athlètes se dopent ou non. Seulement deux athlètes ont été jugés positifs.

Dans un communiqué, le CIO a déclaré que la suspension du comité est levée avec effet immédiat. Les 168 Russes qui ont concouru en Corée du Sud en tant qu’athlètes olympiques de Russie (OAR) ont tous été soumis à des tests de dopage. Ces derniers ont été effectués avant les jeux.

Pourquoi la Russie a-t-elle subi cette interdiction ?

L’équipe de l’OAR a fini troisième pour ce qui est du nombre de médailles, avec 17 médailles remportées, dont deux en or. Le CIO a pris la décision en décembre 2017 d’interdire aux athlètes russes de participer en tant que tels à cette compétition. Ceci s’explique par le fait que la Russie aurait organisé un programme de dopage, financé par le gouvernement, pendant les JO d’hiver de 2014 à Sotchi.

Découvrez ci-dessous la réaction des athlètes russes en anglais :

Cette affaire de dopage a été révélée en 2015. La première personne à l’avoir dénoncée a été le docteur Dre Grigory Rodchenkov, directeur du laboratoire antidopage du pays lors des JO de Sotchi. Il a confié que les autorités russes auraient mis en place un programme de dopage. Le gouvernement aurait créé des substances pour améliorer les performances des athlètes, a-t-il ajouté. Cette révélation a provoqué une enquête de la part du CIO.

Source :

BBC