PARTAGER
Source : Vimeo. Pep Guardiola lors d'une conférence de presse.

Le manager de Manchester City, Pep Guardiola, s’est exprimé après l’attaque du bus qui a transporté ses joueurs avant le match les opposant à Liverpool. D’ailleurs, les Mancuniens se sont inclinés sur un score de 3-0 à Anfield lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des Champions. Après cette défaite, le coach espagnol a déclaré qu’il ne comprend pas pourquoi le bus de son équipe a été pris d’assaut par les supporters des Reds.

Si vous avez manqué cette rencontre, voici le résumé :

Pep Guardiola a indiqué que des mesures préventives auraient dû être prises, car la police savait que ça allait arriver. Liverpool a présenté ses excuses et qualifié ce comportement de scandaleux. Aucun joueur ni membre du personnel n’a été blessé. Le chef de la police de Merseyside, Paul White, a déclaré que des enquêtes seront menées afin d’identifier les responsables et de les traduire en justice.

Que s’est-il passé ?

Plus tôt mercredi, les forces de l’ordre de Merseyside ont annoncé que les deux équipes ne pouvaient pas prendre leur route habituelle en raison de travaux. Les Reds ont demandé à leurs supporteurs de se rassembler pour montrer leur soutien à l’équipe d’une manière respectueuse.

Ci-dessous une vidéo en anglais montrant cette attaque :

Mais, lors du passage du bus de Manchester City, une grande foule s’était rassemblée à l’extérieur du stade. Elle a lancé des bouteilles et des canettes. Guardiola a expliqué qu’il ne s’attendait pas à un tel incident. Il a d’ailleurs fait référence à l’attaque du bus de l’équipe du Borussia Dortmund en avril dernier. Un incident qui a été à l’origine de la blessure du défenseur Marc Bartra.

Les joueurs de Manchester City minimisent cet incident

Les hommes de Guardiola ont tenu à minimiser l’incident. Le capitaine des Skyblues Vincent Kompany a indiqué que ceci n’avait eu aucun effet sur eux. Le milieu de terrain belge Kevin De Bruyne a confirmé que c’était tout à fait normal. Cela ne le dérange pas que les supporters fassent ça, a-t-il ajouté.

Source :

BBC