PARTAGER
Racing Métro 92 vs Montpellier : une demi-finale du Top 14 en 2011. Crédits photo : Florent Puissegur, 28 mai 2011, Wikimedia Commons

La 25e journée du Top 14 s’est jouée ces derniers jours, à savoir les samedi et dimanche 28 et 29 avril. Il ne reste qu’une seule journée avant les phases finales du championnat de France. Si Montpellier est assuré de passer directement en demi-finale, la deuxième place est âprement disputée, trois clubs se tenant dans un mouchoir de poche. Le suspense est également encore au rendez-vous pour la 6e place, donnant accès aux barrages. En bas de tableau, c’est déjà terminé pour Brive.

Haut de tableau : une fin trépidante

Le Top 14 a beau être d’un niveau incroyablement élevé, ce n’est pas tous les ans qu’il nous réserve un tel suspense. Avec une victoire 45-13 à domicile, qui plus est en prenant le point de bonus offensif, Montpellier a une fois de plus prouvé contre Pau que sa place de leader incontesté était amplement méritée. C’est un passage direct pour les demi-finales, très précieux pour l’effectif.

Le gros coup de cette 25e journée, du point de vue des conséquences, aura été la victoire à l’extérieur du Racing 92. Le club francilien s’est en effet imposé 39 à 15 sur le terrain de Bordeaux-Bègles. Le bonus offensif ainsi glané lui permet de reprendre la deuxième place du classement, un point devant Toulouse qui bénéficiait d’une différence de points supérieure. Le Racing accueillant Agen samedi prochain, ça semble très bien parti pour les demi-finales…

Pour l’instant, voici les plus belles images de la journée qui vient d’être disputée :

En revanche, Toulouse a su à domicile vaincre La Rochelle, mais sans brio : 19-14. Le Stade devra donc l’emporter le plus largement possible à Clermont samedi soir pour espérer éviter les barrages, en comptant également sur un raté du Racing et donc une prouesse agenaise.

Toulon est en quatrième position, un point derrière le Stade Toulousain et deux points en retrait par rapport au Racing. Cela est dû à une remarquable victoire 59-13, avec point de bonus offensif, face à des Castrais peu reluisants en terre varoise. Là aussi, c’est en déplacement à Pau que Toulon devra faire la différence tout en espérant une mauvaise performance francilienne. Le donné extérieur/domicile joue clairement en faveur du Racing 92.

La zone rouge et les barrages se précisent

Le LOU a perdu sur le terrain d’Oyonnax. Avec le score 39-18, le club de l’Ain a même pris un bonus. C’est dommage pour Lyon, qui semble presque assuré de se qualifier pour les barrages. Mais il vaudra mieux gagner un ou deux points au minimum en accueillant Montpellier en fin de semaine, ce qui sera très difficile…

La qualification pour les barrages va encore se jouer entre Castres, la Section Paloise et le Stade Rochelais. Le club du Tarn, défait, devra confirmer sa 6e place en accueillant Oyonnax. Les Palois, actuellement en 8e position avec 62 points, accueilleront quant à eux Toulon. Avec le même nombre de points, La Rochelle est juste devant et devra tout donner à domicile devant le Stade Français. Le suspense est donc incroyable pour les 5e et 6e places !

Les Clermontois, après une mauvaise saison, devront essayer de garder une 9e place relativement honorable. Mais ce sera sans Vahaamahina, à cause d’une expulsion à la suite d’un vilain doigt d’honneur au public agenais :

Bordeaux jouera à Brive pour chercher à doubler l’ASM. Agen pourrait également finir sur une bonne note, après déjà trois victoires consécutives : une telle fin de saison épargnerait aux Agenais les barrages de la zone rouge. Ils ont quatre point d’avance sur le Stade Français – vainqueur de Brive 30-22 samedi dernier – tandis qu’Oyonnax semble déjà condamné aux barrages de relégation. Le CA Brive-Corrèze peut déjà dire adieu au Top 14. À l’inverse, Perpignan va depuis la Pro D2 faire son retour dans la cour des grands, à condition de l’emporter contre Grenoble !

Source :

Le Parisien