PARTAGER
Source : Wikimedia Commons. L'Irlande domine le rugby européen cette saison

On dit souvent que le Top 14 est l’un des meilleurs championnats de rugby au monde. De fait, la France pouvait s’enorgueillir de la présence en finale de la coupe d’Europe de l’un de ses clubs. Il s’agissait du Racing 92, également qualifié pour les demi-finales du championnat national, lesquelles se joueront dans deux petites semaines. Malheureusement, le club francilien a échoué de trois ou quatre points face au Leinster.

Du suspense jusqu’au bout

La finale de cette coupe d’Europe 2018 des clubs se jouait à Bilbao. Elle a eu lieu le samedi 12 mai. La rencontre a été relativement fermée, au sens où peu de points ont été marqués. C’est d’ailleurs régulièrement le cas pour des matchs ayant un tel enjeu, surtout en présence d’équipes aussi sérieuses. Or, malheureusement pour les Franciliens, ce sont les Irlandais du Leinster qui ont su s’imposer 15 à 12. Voici un court résumé du match :

La pluie n’a pas cessé de tomber ce samedi au stade San Mamés, habituellement dévolu au football. Ces conditions météorologiques déplorables auront peut-être empêché les joueurs de déployer leur meilleur rugby. C’est dommage pour les spectateurs et les téléspectateurs, mais la compétition a tout de même suivi son cours. Le Leinster était invaincu en coupe d’Europe jusqu’alors, et le club celte a sans grande surprise su confirmer son incroyable forme internationale.

Il est cependant incontestable que la blessure de Machenaud, numéro 9 indisponible depuis quinze jours, aura créé un manque dans l’effectif du Racing. Plus encore, le 10 Pat Lambie a été touché au genou dès la quatrième minute, d’où un remplacement précoce, Dan Carter n’étant pas même sur le banc à cause d’une faiblesse musculaire. Une charnière forfait a toujours de quoi désorganiser le jeu d’une équipe.

Quelques conséquences

Le Leinster glane son quatrième titre européen, doublant le RC Toulon et égalant ainsi le record juste-là détenu par le seul Stade Toulousain. En effet, ce club français avait remporté la coupe d’Europe en 1996, 2003, 2005 et 2010. Le Racing 92 n’a quant à lui jamais remporté cette compétition pour l’instant, ayant déjà perdu contre les Saracens en 2016.

Le club francilien a mené au score jusqu’à la 74e minute et n’a été dépassé qu’à la 78e : ses joueurs ont donc vraiment de quoi s’en vouloir. Le tout à cause d’une mauvaise relance de Thomas et d’un drop raté de Talès pour chercher l’égalisation et les prolongations… C’est ainsi ! Profitons-en pour revenir sur les faits saillants de la rencontre :

Le palmarès de la coupe d’Europe ces dernières années démontre tout de même la qualité des clubs français, de fait inégalée. Effectivement, depuis 2013 inclus, il y a chaque année un club français (au moins) en finale, avec trois victoires à la clef. Sur les 24 éditions de la compétition, on compte 16 finales avec au moins un club français. Il y a même eu 5 finales opposant deux clubs français. Or, l’Irlande et l’Angleterre ne comptent respectivement qu’une finale de ce type chacun ! Surtout, le pays de Galles n’a eu un club en finale qu’en 1996 : Cardiff. L’Italie et l’Écosse n’ont jamais réussi cette performance. On devine ici les déséquilibres du rugby européen.