PARTAGER
Crédits photo : Liga de Fútbol Profesional, Wikipedia Espagne

Alors que le Toulouse FC disputait le barrage aller, il s’est largement imposé 3-0 à l’extérieur. Veuillez noter que cette rencontre aurait dû se disputer à Ajaccio, mais en raison des événements qui l’ont précédée, elle a été décentralisée à Montpellier.

Un contexte un peu particulier

Pour comprendre les conditions dans lesquelles s’est disputée cette rencontre, il faut revenir au tour précédent de ce barrage et le match entre Ajaccio et Le Havre. Initialement prévu le vendredi, il a d’abord été reporté après que le bus des Havrais eut été caillassé et attaqué par plusieurs bombes agricoles. Il s’est donc joué dimanche et, comme on pouvait s’y attendre, le match était assez tendu, notamment après un penalty accordé aux Havrais pendant les prolongations, alors que Mathieu Coutadeur était exclu pour avoir bousculé l’arbitre dans la surface de réparation. Plusieurs autres cartons rouges sont ensuite distribués, obligeant les deux équipes à jouer à neuf alors qu’Olivier Pantaloni, l’entraîneur corse, était lui aussi expulsé. Ajaccio égalise cependant à la dernière seconde et se qualifie pour les tirs au but, mais leur coach est revenu sur le terrain pour cette séance, ce qui était bien évidemment interdit.

Les joueurs de l’AC Ajaccio auront du mal à renverser la tendance      Crédits photo : Juju2a04, Wikipedia

Toulouse en profite parfaitement

Après tous les événements survenus lors de la rencontre précédente, les Corses n’étaient sans doute pas dans les meilleures conditions pour jouer au football. Toulouse a parfaitement su exploiter cette situation en s’imposant largement 3-0 et en assurant presque son maintien en Ligue 1. De plus, les Ajacciens n’ont pas particulièrement été en réussite, perdant deux de leurs cadres sur blessure. C’est d’abord Jean-Louis Leca, leur gardien de but, qui se blesse après avoir percuté le poteau lors de l’ouverture du score de Max-Alain Gradel sur un superbe coup franc juste avant la pause avant que Ghislain ne cède sa place à l’heure de jeu, suite à un pépin musculaire. Les deux autres buts toulousains ont été inscrits par Christopher Jullien et Yaya Sanogo.

Max-Alain Gradel décisif lors de cette rencontre       Crédits photo : Ailura, Wikipedia
Source :

L'Équipe