PARTAGER
Source : PxHere

Alors que la Coupe du Monde de football 2018 a commencé depuis plusieurs jours, les premiers matchs se sont disputés. Il est donc temps de vous résumer ce qu’il s’est passé pour l’entrée en lice des équipes des groupes A à D.

Groupe A : le carton russe

Alors que la Coupe du Monde a débuté le jeudi 14 juin, la première rencontre opposait la Russie, l’organisateur de la compétition, à l’Arabie Saoudite. Ce match s’est terminée par une démonstration collective de l’équipe de Russie qui s’est facilement imposée sur le score de 5-0. Si cette victoire la place idéalement dans la course à la qualification, elle doit tout de même déplorer la blessure d’Alan Dzagoev, son maître à jouer, qui est sorti dès la 24eminute en raison d’une douleur musculaire. Dans l’autre match du groupe, l’Uruguay l’a emporté 1-0 contre l’Égypte, inscrivant le but décisif dans les derniers instants.

La Russie a fait une grosse impression.                Crédits photo : Piotr Drabik, Wikipedia

Groupe B : le premier match au sommet

Dès le 2jour de compétition, on a eu droit à l’un des plus gros chocs de cette phase de poule. Il s’agit bien évidemment de la rencontre entre l’Espagne et le Portugal, une confrontation qui a tenu toutes ses promesses, notamment grâce à une énorme performance de Cristiano Ronaldo, auteur d’un triplé. Déjà buteur à deux reprises en première période, il permet au Portugal d’accrocher le nul 3-3 en inscrivant un très beau coup franc direct dans les dernières minutes du match. Auparavant, Diego Costa avait égalisé pour l’Espagne, s’offrant même un doublé, avant que Nacho Fernandez ne donne provisoirement l’avantage aux Espagnols d’une superbe volée. Dans l’autre rencontre du groupe, malgré la domination marocaine, ce sont les Iraniens qui s’imposent 1-0 grâce à un but contre son camp d’Aziz Bouhaddouz dans les arrêts de jeu.

Cristiano Ronaldo auteur d’une grande performance       Crédits photo : Ludovic Péron, Wikimedia Commons

Groupe C : la France s’impose péniblement

Alors qu’elle affrontait l’Australie, l’équipe de France s’est imposée 2-1 et fait un bon départ dans la compétition. Cependant, la manière n’a pas été très rassurante, notamment parce que les tricolores ont manqué d’impact dans les duels. Ils ont même été longtemps dominés par des Australiens courageux et volontaires. Il faut l’intervention de l’arbitrage vidéo pour que la France obtienne un penalty logique pour une faute sur Antoine Griezmann. Ce dernier se charge de le transformer. Mais l’avantage sera de courte durée puisque l’Australie égalise quelques minutes plus tard, également sur penalty. C’est finalement Paul Pogba qui va signer la percée décisive en s’appuyant sur Olivier Giroud pour donner l’avantage aux tricolores. Dans l’autre match du groupe, le Danemark s’est imposé 1-0 contre le Pérou.

Malgré la victoire, Griezmann et l’équipe de France ont réalisé une performance moyenne             Crédits photo : Nazionale Calcio, Flickr

Groupe D : difficile de désigner un favori

Alors que, sur le papier, l’Argentine pouvait sembler favorite de ce groupe, cette première journée n’a fait que confirmer les doutes que certains pouvaient avoir sur le niveau de l’équipe de Lionel Messi. Peu inspirée, elle n’est pas parvenue à venir à bout de l’Islande, les deux équipes se quittant sur le score de 1-1. De leur côté, les Croates n’ont eu aucun mal à maîtriser le Nigéria pour finalement s’imposer 2-0. Et si, en fin de compte, c’était la Croatie qu’il fallait le plus craindre dans cette poule ?

Et si la Croatie était le véritable cador de ce groupe ?       Crédits photo : Fanny Schertzer, Wikimedia Commons
Source :

l'équipe