PARTAGER
Source : Pixabay. Le sport et l'alcool ne font pas bon ménage.

Boire de l’alcool après le sport est un rituel social ancré dans la culture australienne, et il semblerait que les athlètes professionnels ne font pas exception. Même s’ils sont généreusement payés pour être en excellente forme physique, cela ne les empêche pas de boire de l’alcool.

Découvrez ci-après une vidéo montrant des explications concernant l’alcool et la musculation :

En regardant de nombreux types de sport professionnel dans le pays, on remarque assez souvent des joueurs boire la marque d’alcool du sponsor. Mais étant donné l’état de notre corps après un effort physique, et ce que l’alcool fait à notre organisme, boire après le sport serait une mauvaise idée.

Fatigue et récupération après la pratique d’un sport

Les activités sportives créent généralement des dommages et des douleurs musculaires temporaires. Si l’exercice dure assez longtemps, le niveau de glycogène dans les muscles peut diminuer. Dans un environnement chaud ou humide, le corps perd également une grande quantité d’eau via la transpiration. Cela peut ainsi réduire le volume sanguin.

Ci-après les détails concernant les effets de l’alcool chez un sportif :

Le corps doit alors récupérer après une activité sportive intense. Les qualités athlétiques d’un individu telles que l’endurance et la puissance peuvent régresser. Il faudra alors adopter une nutrition appropriée.

L’alcool n’est pas la boisson des champions

La consommation d’alcool après la pratique d’un sport peut aggraver la capacité de l’organisme à récupérer efficacement. L’alcool ralentit le processus de récupération des muscles. Ceci est encore pire pour un sportif subissant une blessure. D’ailleurs, lorsque les athlètes boivent de grandes quantités d’alcool, ils ont tendance à manger des aliments moins nutritifs.

La consommation d’une telle boisson ralentit indirectement la restauration des réserves d’énergie au niveau des cellules musculaires. Pour ceux qui veulent perdre quelques kilos, l’alcool est également un mauvais choix. L’alcool est en fait un diurétique qui favorise la perte d’eau et contribue à la déshydratation. Une étude a montré que lorsqu’on consomme des boissons composées de 4 % d’alcool, il y avait une augmentation de la production d’urine et un faible taux de récupération du volume sanguin. Ne rien boire serait mieux.