PARTAGER
Une belle victoire de Julian Alaphilippe. Source : site officiel du Tour de France

Alors que la première semaine du Tour de France 2018 s’est terminée, la seconde commence et laisse place aux étapes de montagne. La première d’entre elles s’est conclue par la victoire de Julian Alaphilippe, qui a dominé ses compagnons d’échappée.

Une grosse échappée

Comme s’est souvent le cas dans les premières étapes de montagne, les baroudeurs avaient des fourmis dans les jambes. C’est donc une échappée de 21 coureurs qui est partie, dans laquelle on retrouvait bien évidemment Julian Alaphilippe, le vainqueur du jour, mais aussi Peter Sagan, qui a remporté le sprint intermédiaire de l’étpae avant de lâcher et de monter à son rythme. Mais il y avait surtout Greg Van Avermaet, porteur du maillot jaune qui est parvenu à accentuer son avance sur son dauphin Geraint Thomas, le reléguant à plus de deux minutes.

Greg Van Avermaet accentue son avance au classement général.     Source : site officiel du Tour de France

L’échappée est restée groupée jusqu’à une trentaine de kilomètres de la fin et l’attaque de Rein Taaramae qui prend une petite minute d’avance sur ses compagnons d’échappé. Cependant, il sera rapidement rattrapé par Julian Alaphilippe et David Gaudu. Cependant, ce dernier ne parviendra pas à suivre le rythme des deux autres coureurs. Dans le col de Romme, l’avant-dernière difficulté de la journée, le Français de la Quickstep parvient même à lâcher l’Estonien et s’envole vers la victoire, profitant de l’occasion pour prendre la tête du classement du meilleur grimpeur.

Les favoris se marquent

On espérait une explication entre les principaux prétendants au maillot jaune, mais elle n’a pas eu lieu. Le groupe des favoris est resté groupé sans qu’il y ait la moindre offensive d’envergure. La seule grosse victime de cette étape est Roberto Uran. Le Colombien, deuxième du Tour de France 2017 avait chuté dimanche et n’a pas pu suivre le rythme des Sky, concédant plus de deux minutes à ses principaux rivaux.

Le train de la Sky a fait son oeuvre.        Source : site officiel du Tour de France