PARTAGER
Source : PxHere

Opposé au Real Madrid en Supercoupe d’Europe, l’Atlético de Madrid s’est imposé 4-2 en venant à bout d’une équipe qui ne lui réussit pourtant pas beaucoup. Pour preuve, les Colchoneros s’étaient déjà inclinés deux fois en finale de Ligue des Champions contre cet adversaire, en 2014 et en 2106.

Costa sauve l’Atlético

Alors que Lucas Hernandez, Thomas Lemar et Antoine Griezmann, fraîchement couronnés champions du Monde avec l’équipe de France, étaient tous les trois alignés, c’est Diego Costa, l’attaquant espagnol de l’Atlético de Madrid, qui a été décisif. Il ouvre en effet le score dès la première minute avant que Karim Benzema et Sergio Ramos, sur penalty, ne donnent l’avantage aux joueurs du Real Madrid. Diego Costa parviendra tout de même à égaliser à une dizaine de minute de la fin. Le temps réglementaire se terminant sur le score de 2-2, les deux équipes ont dû se départager lors de prolongations.

L’Atlético de Madrid a remporté la Supercoupe d’Europe          Crédits photo : DSanchez17, Wikimedia Commons

Plus frais, les joueurs de l’Atlético sont parvenus à faire la différence en prolongations en inscrivant deux buts. C’est d’abord Saul Niguez qui profite d’une mésentente entre Sergio Ramos et Raphaël Varane pour donner l’avantage aux Colchoneros d’une superbe reprise de volée avant que Koke ne donne un peu plus d’avance à son équipe en marquant juste avant la mi-temps de la prolongation. L’Atlético de Madrid s’impose donc 4-2 et remporte la Supercoupe d’Europe pour la troisième fois de son histoire.

Beaucoup de travail pour Julen Lopetegui

Fraîchement nommé entraîneur du Real Madrid pour remplacer Zinédine Zidane, qui a décidé de quitter la Casa Blanca, l’entraîneur espagnol risque de vivre une saison assez compliquée. Il doit diriger une équipe qui est habituée à gagner, mais qui a perdu Cristiano Ronaldo, son principal atout offensif. En outre, le recrutement d’un joueur majeur pour le remplacer se fait attendre. On peut imaginer que, sans leur star portugaise, les Madrilènes auront du mal à remporter une quatrième Ligue des Champions consécutive.

Comme en Coupe du monde, Luka Modric s’incline 4-2 en finale        Crédits photo : Carlos Chamorro, Flickr