PARTAGER
Source : Vimeo. Le PSG fait l'objet d'une enquête approfondie concernant ses finances.

Une enquête sur les finances et les dépenses du club parisien a été rouverte par l’UEFA. Le PSG, champion de la Ligue 1, a été autorisé en juin à ne pas respecter les règles du fair-play financier (FFP). Désormais, l’UEFA a choisi de rouvrir l’affaire pour une enquête plus approfondie.

Les règles de rentabilité FFP exigent que les clubs équilibrent leurs dépenses avec leurs revenus. En août 2017, le PSG a plus que doublé les frais de transport. D’ailleurs, le club a battu un record en dépensant 222 millions d’euros pour signer l’attaquant brésilien Neymar en provenance du Barça.

L’organe de contrôle financier des clubs prend l’affaire en main

L’UEFA a annoncé avoir rouvert son enquête sur les finances du Paris Saint-Germain. L’instance dirigeante du football européen a déclaré en juillet avoir réexaminé la décision prise un mois plus tôt. Cette institution a également renvoyé l’affaire à l’organe de contrôle financier des clubs (CFCB), qui supervise l’application de la réglementation du FFP.

Ci-dessous les détails de cette affaire en anglais :

Outre le transfert record de Neymar, le PSG a également fait venir le jeune attaquant de l’AS Monaco, Kylian Mbappé, pour 180 millions d’euros. Malheureusement, malgré ces transferts, le club parisien n’a pas réussi à aller loin en Ligue des Champions.

Des règles introduites en 2013

Le PSG a été acheté en 2011 par Qatar Sports Investments, une société basée à Doha et étroitement liée à la famille royale. Depuis, le club a été sponsorisé par des sociétés qatariennes.

La décision d’abandonner l’enquête a surpris certains experts. Lors de la clôture de l’enquête en juin, l’UEFA a déclaré que le résultat équilibré du club de Ligue 1 avait été dans les limites acceptables au cours des trois derniers exercices. Les règles de rentabilité de l’UEFA en matière de FFP ont été introduites en 2013 dans le but de garantir une certaine équité dans les dépenses des clubs européens.

Source :

BBC, TheGuardian