PARTAGER
Source : Pixabay. Les activités physiques pour améliorer le développement scolaire des enfants.

Saviez-vous que les enfants doivent réaliser environ 60 minutes d’activités physiques par jour pour améliorer leur santé ? 30 minutes devraient être réalisées à l’école. Seulement un sur dix atteint cet objectif à l’école et seulement un sur cinq respecte ces 60 minutes en une journée. La plupart des enfants passent au moins neuf heures assis chaque jour.

L’apprentissage en classe peut être la partie la plus inactive de la journée d’un enfant. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les enfants s’assoient pour apprendre ? À l’époque victorienne, les élèves étaient assis à des pupitres disposés en rangées. Dans la plupart des écoles modernes, peu de choses ont changé.

Quelle est la solution ?

L’apprentissage physiquement actif implique de fusionner le mouvement avec des activités d’apprentissage traditionnelles. Même si l’apprentissage en position assise domine dans les classes maternelles, il est cependant conseillé d’adopter un apprentissage physiquement actif.

Voici une vidéo montrant la réussite scolaire par le biais du sport :

D’ailleurs, cette méthode convient à tous les âges. La logique suggérerait que l’introduction de l’activité physique dans l’expérience d’apprentissage puisse perturber les enfants et avoir un impact négatif sur leur développement. Par ailleurs, combiner le mouvement et l’apprentissage améliore le comportement et la concentration dans la classe.

Un meilleur rendement scolaire

Après une leçon active, un enfant peut améliorer ses performances en mathématiques de 16 %.  Des recherches menées dans le monde entier appuient l’adoption de l’apprentissage physiquement actif sur de plus longues périodes. Si votre enfant apprend de manière active, après deux ans il pourrait avoir quatre mois d’avance dans divers domaines.

Les enfants bougent plus lorsqu’ils apprennent de manière active. Lors d’une leçon de 45 minutes, l’apprentissage physiquement actif peut contribuer à une activité physique plus modérée. Une activité physique accrue peut non seulement améliorer les performances scolaires et la santé physique, mais aussi la santé mentale de l’enfant.

Source :

BBC