PARTAGER
Source : Wikimedia Commons. Sergio Ramos lié à une affaire de dopage.

Les affaires de dopage sont actuellement au cœur de toutes les discussions. Elles ne concernent pas seulement le monde de l’athlétisme ou encore du cyclisme, mais également l’univers du foot. D’ailleurs, le capitaine du Real Madrid, Sergio Ramos, a été lié à une affaire de dopage.

Il a fermement nié toutes les allégations de dopage. En effet, il a été informé qu’il aurait enfreint les règles après la finale de la Ligue des Champions en 2017 à Cardiff. Le club espagnol a remporté ce championnat face à Liverpool. Le magazine d’information allemand Der Spiegel a déclaré que le défenseur espagnol a été contrôlé positif à l’anti-inflammatoire dexaméthasone, qui n’est interdit que si les testeurs ne sont pas informés de son utilisation.

Sergio Ramos intente une action en justice

Sergio Ramos a déclaré après la divulgation de ces informations qu’il est farouchement opposé au dopage. Il n’y a jamais participé et n’a jamais consenti à aucune forme de dopage, a-t-il ajouté. Âgé de 32 ans, le défenseur du Real a indiqué qu’il envisageait d’intenter une action en justice contre quiconque aurait porté atteinte à sa réputation ou violé ses droits.

Voici une vidéo en anglais relatant cette affaire de dopage :

Selon Der Spiegel, les personnes chargées du contrôle de dopage auraient appris que Ramos avait pris un anti-inflammatoire différent avant la finale. L’UEFA a accepté les excuses de Ramos, qui a accusé un médecin du club pour cette confusion.

Ramos n’a pas enfreint les règles

Au cours de sa longue carrière positive, il a subi et passé avec succès un grand nombre de contrôles antidopage, a déclaré Ramos. Le médecin non identifié, dans une lettre à l’UEFA vue par Der Spiegel, a indiqué qu’il avait accidentellement écrit le nom d’un médicament différent dans le rapport après le match.

Les contrôleurs ont appris à Ramos qu’il avait reçu des injections de bétaméthasone au genou gauche et à l’épaule gauche. Selon ce magazine, le médecin aurait noté le mauvais médicament dans le rapport de dopage après le match en raison de l’euphorie ressentie après la victoire du Real.

Source :

BBC