PARTAGER
Source : Pixabay. Une grande victoire pour les gymnastes américaines cette année.

Le sport féminin a fait des pas de géant en 2018, jamais plus significativement que dans une salle d’audience du Michigan où des gymnastes ont témoigné contre leur ancien entraîneur pour abus sexuels. Une par une, elles s’avancèrent vers le microphone, une procession de jeunes femmes normalement vêtues de maillots.

À la fin du mois de janvier 2018, elles ont témoigné contre un entraîneur qui les avait maltraitées pendant des années. Ensemble dans le procès de Larry Nassar, les gymnastes américaines ont finalement passé leur journée au tribunal. Plus tard dans l’année, un Kenyan a brisé le record du monde du marathon. Un Espagnol et un Britannique ont revendiqué chacun un cinquième titre mondial, respectivement en Moto GP et en Formule 1. Mais ils ont tous pris la deuxième place à ces femmes.

Des centaines de femmes à l’honneur

Plus de 250 d’entre elles, dont Gabby Douglas, McKayla Maroney et Simone Biles, ont formulé des allégations contre Nassar, l’accusant non seulement d’avoir violé l’obligation de diligence incombant à tous les entraîneurs, mais également d’avoir volé leur innocence.

Voici les détails de cette affaire en anglais :

La première à avoir levé la voix était Rachael Denhollander, qui a pris sa retraite sportive pour se reconvertir en avocate. La juge Rosemarie Aquilina a déclaré à Denhollander qu’elle était la personne la plus courageuse qu’elle ait jamais vue dans sa salle d’audience.

La condamnation de Nassar est une grande victoire

Avant que Nassar ne soit condamné, plusieurs membres de cette armée de femmes se sont levés dans la salle d’audience du Michigan pour faire une déclaration commune. Aucune n’était aussi impressionnante qu’AlyRaisman, capitaine des équipes qui ont remporté les médailles d’or olympiques en 2012 et 2016.

Nassar, âgé de 54 ans, condamné à une peine d’emprisonnement de 40 à 175 ans pour agression sexuelle sur mineurs, n’a pas eu la grâce du juge qui a précisé qu’il devrait passer le reste de sa vie en prison.

Source :

TheGuardian