Source : Pixabay. Fumer et faire du sport, une bonne combinaison ?

L’un des plus grands secrets du monde du fitness n’a rien à voir avec des suppléments alimentaires ou des stéroïdes. C’est la combinaison presque invraisemblable de l’exercice et du tabagisme. Il y a des gens, semble-t-il, qui font les deux. On ne parle pas des marcheurs des centres commerciaux qui allument une cigarette une fois par semaine.

Ce sont en effet des hommes et des femmes qui participent à des marathons et à des triathlons, partent en randonnée et s’entraînent au gymnase qui ont une habitude assez régulière de fumer. Dans un récent sondage, 2 % des 2 500 personnes ayant répondu, ont déclaré avoir fumé.

L’effet de l’exercice sur les fumeurs

Bien sûr, fumer est mauvais pour vous. Mais que se passe-t-il lorsque vous le combinez avec une activité physique. Si les gens peuvent cesser de fumer, ce serait une très bonne chose, indique les médecins sportifs.

Voici une vidéo relatant ces faits :

Cela semble évident, mais bon nombre des risques associés au tabagisme sont immédiats et considérablement réduits lorsqu’on arrête de fumer. Mais si vous ne pouvez pas arrêter de fumer, l’exercice physique peut réduire certains effets. Même si le tabagisme augmente le risque de cancer du poumon, l’exercice physique semble avoir un effet protecteur. Dans une étude de 2006, les femmes qui fumaient et qui faisaient beaucoup d’activité physique étaient moins susceptibles de développer un cancer du poumon.

La réduction d’oxygène

Une étude examinant les effets de l’abandon du tabac a révélé des améliorations de la condition physique après une semaine. 11 jeunes hommes qui fumaient environ un paquet par jour pendant un an et demi ont été soumis à plusieurs tests alors qu’ils pratiquaient du vélo, avant de cesser de fumer.

Cette étude a permis de montrer que les fonctions pulmonaires ne présentaient aucune amélioration significative, mais que la concentration en oxygène augmentait considérablement et que la durée d’exerce était allongée.