Source : Pixabay. Le racisme fait rage dans le monde du foot.

Les mauvais traitements infligés aux footballeurs, en particulier les abus racistes, ont été un thème majeur tout au long de la saison. À peine une semaine, parfois une journée, ne se passe qu’un joueur ne soit victime d’abus racistes sur les réseaux sociaux.

Le capitaine de Watford, Troy Deeney, a désactivé les commentaires sur Instagram après des accusations de sévices racistes à son encontre et à sa famille, alors que mercredi, Manchester United a déclaré qu’ils agiraient avec la plus grande fermeté suite à l’agression du défenseur Ashley Young sur Twitter. Alors, que font les clubs, les autorités et les joueurs pour faire face à cette situation ?

Un besoin de protéger les joueurs

La valeur marchande des transferts de joueurs peut être déterminée par leur présence sur les réseaux sociaux. Par conséquent, si les clubs sont disposés à en tirer profit, ils doivent également les protéger.

Voici les réactions des joueurs sur ces abus en anglais :

C’est ce qu’a dit Ben Wright, responsable des sports à l’agence de communication Cicero, qui collabore avec un certain nombre de clubs et de joueurs, notamment ceux de la Premier League et de la Liga espagnole, sur des aspects de leur utilisation des médias sociaux. L’un des rôles principaux de Cicero est de produire des rapports pour ses clients pour un joueur ou une cible potentielle de transfert en analysant leur présence en ligne.

Est-ce une bonne chose ?

Selon Wright, il est courant de croire que les profils des joueurs sur les réseaux sociaux sont gérés, affirmant que ses clients contrôlent leur propre publication. Il a ajouté que l’agence ne dira jamais aux joueurs ce qu’ils devraient faire ou ne pas faire en réponse à un abus, car cela affecterait chaque personne différemment.

Troy Deeney a désactivé les commentaires sur Instagram après le prétendu abus qui visait sa famille et lui-même à la suite de la victoire de son équipe en demi-finale de la FA Cup le 7 avril dernier. Deeney a délcaré qu’il l’avait fait pour empêcher les jeunes de voir les commentaires et pour ne pas exposer les gens qui lui tiennent à cœur.

Source :

BBC