Pendant la majeure partie du XXe siècle, rester en forme consistait simplement à des entraînements plus intenses. Cependant, les athlètes de haut niveau d’aujourd’hui savent qu’ils doivent tenir compte non seulement des séances d’entraînement, mais également de la récupération de leur corps, surtout s’ils veulent être plus performants.

De la cryothérapie aux étirements en passant par les régimes protéinés et les dispositifs de compression, on est bombardé de suggestions sur la manière de gérer les courbatures après des activités physiques. Cependant, il peut être difficile de savoir ce qui fonctionne le mieux. Les scientifiques n’ont pas toutes les réponses, mais ils peuvent aider ceux qui essaient de battre des records personnels.

Les étirements

Une méthode de récupération qui ne nécessite pas l’achat d’équipements coûteux est l’étirement. Que vous ayez participé à un match de foot ou que vous veniez de terminer un marathon, tout le monde autour de vous le fait.

Voici une vidéo montrant l’importance de l’étirement :

L’idée est qu’une extension douce et souple des muscles après un entraînement les aidera à se détendre et à réduire les risques de blessure. Malheureusement, ça ne marche pas toujours. Des scientifiques ont réalisé une étude à ce sujet. Les preuves issues de l’étude suggèrent que l’étirement musculaire ne produit pas de réduction cliniquement importante des douleurs musculaires.

Traiter les douleurs par le froid

Si vous suivez votre équipe sur les médias sociaux, vous avez peut-être déjà vu des images étranges de joueurs à moitié nus, masqués, émergeant de ce qui ressemble à de la neige carbonique. Populaire dans le football de haut niveau, le rugby et d’autres sports, la cryothérapie est également proposée aux amateurs de sport.

La cryothérapie implique de plonger tout le corps pendant deux à trois minutes dans une chambre froide à -160°C. Les partisans disent que cela envoie de l’énergie aux muscles, réduit le flux sanguin et l’inflammation. Toutefois, les chercheurs ne sont pas convaincus par cette technique. Les preuves sont insuffisantes pour soutenir l’utilisation de la cryothérapie comme un moyen de prévenir ou de traiter les douleurs musculaires après un exercice physique.

Source :

TheGuardian

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici