Source : Pixabay. Le racisme dans le monde du football.

Le manager du Pays de Galles, Ryan Giggs, estime que les arbitres devraient retirer les équipes du terrain si les joueurs sont victimes d’abus racial. Le Pays de Galles va affronter la Croatie le 8 juin en tant que première équipe britannique à jouer dans les Balkans depuis que les supporters du Monténégro ont proféré des propos racistes à l’encontre des joueurs anglais en mars.

La Hongrie, qui joue le Pays de Galles, le 11 juin, a également été punie pour le comportement raciste de ses partisans. Giggs a déclaré qu’ils ont vu de gros problèmes dans les matchs cette saison qu’ils n’ont jamais vus depuis longtemps.

Dans l’attente de la réaction des autorités

L’ancien international gallois a indiqué qu’ils craignent qu’une telle chose se reproduise, mais font confiance aux autorités en cas de comportement raciste pendant la rencontre. Ils sont convaincus que les autorités agiront comme il convient, a ajouté le coach gallois.

Voici les réactions de Sterling après les propos racistes auxquels il a été victime :

Par ailleurs, il a affirmé que les sanctions devraient être encore plus sévères. Il est difficile pour les joueurs de sortir du terrain lorsque des propos racistes sont proférés. Giggs est particulièrement heureux de voir les bonnes personnes prendre la décision plutôt que de laisser la responsabilité aux joueurs.

L’UEFA a déjà réagi

Le président de l’UEFA, Aleksander Ceferin, a réagi aux événements qui se sont déroulés au Monténégro en mars en déclarant qu’il demanderait aux arbitres de prendre des décisions et de mettre fin aux matchs lorsqu’une telle situation se présente.

Le Monténégro a été condamné à une amende de 20 000 euros et à un match à huis clos après que les joueurs anglais Callum Hudson-Odoi, Raheem Sterling et Danny Rose aient été pris pour cibles par les supporters. L’ancien joueur de Manchester United s’est lui-même dit être victime du racisme dans ses années de formation. Giggs, dont le père est noir, a confié qu’il a été choqué par ce à quoi il a été confronté après ses études secondaires.

Source :

BBC