La mère de Sergio Ramos se souvient des paroles de son célèbre fils après avoir échangé avec son frère aîné. Aucune anecdote ne résume mieux la mentalité d’un footballeur à la fois aimé et détesté. C’est l’une des nombreuses révélations d’un documentaire sur le capitaine du Real Madrid et de l’Espagne, qui tente de montrer d’autres facettes du joueur.

Cette image ne reflète pas toujours qui il est vraiment, a déclaré le joueur de 33 ans. Il n’a jamais tenu à partager sa vie privée avec qui que ce soit, a-t-il indiqué.

La pire saison de sa vie

Ramos a déclaré que lorsqu’ils ont ouvert les portes  de Prime Video pour la réalisation de cette série documentaire, ils ne pensaient pas que ce serait la pire saison. Filmé au cours de la saison 2018-2019, le Real, qui a remporté quatre titres en Ligue des Champions en cinq ans, a terminé troisième de a Liga, a été éliminé de la Coupe d’Europe par l’Ajax.

Voici la présentation en anglais de cette série documentaire :

Au début de l’épisode deux, avant que le Real ne soit battu 5-1 au Camp Nou pour marquer la fin du règne de son manager Julen Lopetegui, Ramos a confié qu’ils n’ont jamais rien vécu de tel depuis son arrivée au club.

Son père l’a presque tué lors de son premier tatouage

Ramos a dit qu’il ne saurait pas dire combien de tatouages il a. Son corps est recouvert d’encre, y compris des images des trophées de la Ligue des Champions et de la Coupe du monde sur les muscles de son mollet.

Mais son premier tatouage, a-t-il révélé, était un petit elfe avec un ballon de football qui avait été encré sur le dos à l’âge de 14 ou 15 ans. Il a confirmé que son père l’a presque tué. Ce tatouage n’est plus visible, il l’a recouvert d’un loup.

Source :

BBC

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi et jeudi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici