Josep «El Mago del Balón» Samitier, l’histoire d’un footballeur espagnol, le premier Messi(e) Barcelonais

Le Football Club Barcelone possède un slogan bien connu de tous «més que un club» (plus qu’un club) et, n’en déplaise aux madridistas endurcis, ce slogan est bien plus profond et surtout moins arrogant qu’il n’y paraît.

En effet, le club n’a eu de cesse d’apporter des innovations au football, et même s’il est compliqué pour moi de le dire, il le sublime continuellement : Messi divinisa le football, Cruyff le totalisa et Samitier le professionnalisa. Josep Samitier fut le premier génie de Los Culés, avec tout le respect dû à Paulino Alcántara, un joueur qui ferait parti du top 5 s’il jouait en 2015, un visionnaire qui transforma le foot à Barcelone, et soudain le jeu devint un sport.

Le Magicien du Ballon

Malgré ses 17 petites années au compteur, Josep Samitier entra au FC Barcelone, sans hormones de croissance, le temps pour lui de marquer les esprits et les adversaires au cours de 13 saisons qui le menèrent au sommet du football espagnol. Il fut un élément clé, voire doré, de la première grande époque catalane (326 buts en 454 apparitions), amassant les trophées comme la poussière sur des étagères vides, avec 8 titres de champions de Catalogne, 5 titres de champions d’Espagne, et surtout avec la première Liga telle que nous la connaissons aujourd’hui, lors de l’exercice 1928-1929.

Samitier était un footballeur d’exception, surnommé à bon escient Mago del Balón (un surnom donne souvent de nombreuses indications sur la qualité ou non d’un joueur, sans doute la raison pour laquelle Brandao n’en possède pas !), un créateur imprévisible sur les terrains; son génie, contrairement à beaucoup d’autres, allait perdurer bien au-delà de sa carrière de joueur. Il eut été possible d’écrire de nombreuses pages sur «Sami» le joueur mais c’est la révolution qu’il mena en dehors des terrains, sur le banc, qui me semble désormais plus intéressante à conter.

Josep Samitier, Barcelone

Sami, le révolutionnaire

Nouvel entraîneur du club, Josep Samitier va s’appliquer à construire, autour d’une fantastique tripotée de jeunes et d’internationaux, un Barca version professionnelle. Ainsi il va introduire une série de nouveautés, qui peuvent paraître d’une évidence presque absurde de nos jours, notamment en ce qui concerne la préparation physique et mentale de l’équipe, jetant aux oubliettes l’amateurisme ambiant.

Par exemple, Sami va s’évertuer à contrôler l’alimentation de ses joueurs, limitant entre autres la consommation d’alcool (ou du moins essayant de la limiter). Il va également mettre en pratique la nécessaire discipline à une équipe de cette envergure, établissant des horaires fixes pour les entraînements, et des exercices visant à maximiser le potentiel de chacun sur le terrain.

Sami améliora la préparation physique alors clairement déficiente mais le point crucial de la métamorphose catalane fut l’importance accordée à la préparation mentale : son charisme incroyable le convertira en une source de motivation intarissable, inaugurant de ce fait la gestion des hommes et des égos dont sont aujourd’hui accro de nombreux entraîneurs; d’ailleurs certains comme Mourinho préfère le terme de manager, ceci expliquant cela.

Josep Samitier fut le premier révolutionnaire du jeu blaugrana, un Messie catalan qui divisa la mer de l’amateurisme, posant la première pierre d’un long chemin, celle de l’excellence.

Crédit photos : fcbarcelona (1), fcbarcelona (2)

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici