Six personnes tuées par une voiture de rallye sortie de route

Samedi 5 septembre est survenu un drame lors du Rallye de La Corogne en Espagne. Lors d’une sortie de route d’un pilote de rallye, six personnes ont perdu la vie dont une femme enceinte. Retour sur cette tragédie.

Avant la course :

C’était une course à l’échelle régionale du côté de Carral, une petite ville de 6000 habitants. Dans ce genre de ville, tout le monde se connaît. Pour cette épreuve en Galice, 140 participants se sont lancés sur ce week-end de course alors que c’est un week-end de fête à Carral.

Le drame

Alors que les pilotes de rallye enchaînent leur spéciales, vers 19h30, la Peugeot XS pilotée par Sergio Tabeayo et Luis Prego Santos sort très rapidement de la route et s’en va percuter une foule de spectateurs au bord de la route. Au final, 6 personnes perdront la vie (quatre femmes dont une femme enceinte, et deux hommes).

Ce n’est pas tout, une vingtaine de personnes ont été blessées, dont 2 personnes dans un état jugé très grave. D’après certaines sources en Espagne, il s’agirait de plusieurs enfants. Ce drame n’est pas sans rappeler la catastrophe qui s’est déroulée lors du Grand Prix de Formule 1 de Catalogne sur le circuit de Montjuïc où cinq spectateurs ont trouvé la mort à cause d’un manque de sécurité et fait une dizaine de blessés en 1975.

Les deux pilotes espagnols sont quant à eux sains et saufs, et ont été placés sous suivi psychologique.

L’après-course

Plusieurs acteurs se sont exprimés, un porte-parole sous couvert d’anonymat, pointait du doigt le manque de sécurité pour les spectateurs: “les voitures concourant au rallye roulaient de manière excessive pour ce type de tracé. Ce sont des routes ordinaires et les spectateurs se placent sur le bord du virage pour avoir une meilleure vue”.

José Luis Fernández Mouriño, le maire de ville de Carral estime que l’endroit était jugé sûr : “C’était un endroit sûr. Toutes les mesures de sécurité étaient réunies et toutes les autorisations ont été fournies. Ce n’était pas une zone dangereuse, les gens étaient restés dans les palissades et le fossé pour suivre le rallye. C’est plus un malheur”.

Récemment, le président de la FIA Jean Todt et le président de la Fédération espagnole de l’automobile Carlos Gracia se sont rencontrés. De cette rencontre en sont sortis trois points afin d’améliorer les efforts des organisateurs, la sécurité des pilotes, des spectateurs et des officiels:

  • Un rappel à tous les membres de la dangerosité d’organiser un rallye en dehors du cadre de directives de base de la FIA pour la sécurité des spectateurs et des équipages.
  • Il y aura un renforcement de mesures avec des programmes éducatifs auprès des spectateurs pour renforcer leur impact sur leur sécurité en accord avec les Autorités Sportives Nationales.
  • Pour finir sur les mesures, il y a la création d’un groupe de travail constitué d’expert de la FIA qui sera présent pour soutenir les organisateurs et les ASN afin de les aider dans l’application des meilleures consignes sur le domaine de la sécurité.
  • Est-ce qu’un tel drame aurait pu être évité ? Sans doute, et le monde des sports mécaniques n’avaient pas besoin de cela après les morts de Jules Bianchi et de Justin Wilson.

    Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici