Grand Prix de Grande-Bretagne, Silverstone

Le circuit de Silverstone pourrait perdre sa course en 2016

Alors que certains pays se débattent pour le maintien de leur Grand Prix en Europe comme le Grand Prix d’Italie, un Grand Prix serait menacé pour la saison 2016 et pas n’importe lequel. Il s’agirait du Grand Prix de Grande-Bretagne. 

C’est le directeur général de Silverstone, Patrick Allen, qui révèle cette information aux journalistes du Telegraph. Le circuit de Silverstone est à la recherche d’un investisseur pour réunir des fonds financiers qui manquent pour assurer la tenue du Grand Prix l’année prochaine.

Pourtant, Silverstone a un contrat pour accueillir le Grand Prix de Grande-Bretagne jusqu’en 2026, mais il existerait en revanche une clause qui permettrait à Bernie Ecclestone de résilier le contrat dès la saison 2016.

Difficultés financières

Le circuit du Northamptonshire est en difficulté financière après une perte de revenus locatifs où ils ont dû vendre 280 hectares de terrain pour effacer leur dette. Le circuit doit payer les frais d’hébergement pour la tenue du Grand Prix. Pour l’instant, l’incertitude demeure car ils attendent une lettre de crédit signée des banquiers, un document que réclame Bernie Ecclestone.

D’après Patrick Allen, il n’est pas garanti que le Grand Prix de Grande-Bretagne ait lieu en 2016 :

“Puis-je garantir l’avenir de ce Grand Prix ? Non, je ne peux pas”, a-t’il-dit. “Pourrais-je dire la main sur le cœur à M. Ecclestone: “ne vous inquiétez pas, votre argent est absolument sécurisé pour les 10 prochaines années” ? Non, je ne peux pas le promettre”. Cela serait triste que le contrat avec Silverstone soit résilié, cela serait triste pour Silverstone, pour la course automobile et ce serait une chose très triste pour la Grande-Bretagne”.

Construit sur un site d’un ancien terrain d’aviation, Silverstone a accueilli la première course lors du championnat de F1 en 1950, remportée par Giuseppe Farina. Le circuit est détenu par le British Racing Drivers Club (BRDC), qui compte un groupe de 850 membres parmi eux, dont Lewis Hamilton et Jenson Button.

Cependant, le circuit est en difficulté financière car il manque de financement du gouvernement. Les subventions de l’Etat couvrent généralement les coûts de fonctionnement d’une course de F1, et Silverstone doit tout miser sur le produit de la vente de billets. Cela met sur la défensive et les organisateurs ont été obligés d’augmenter les prix des billets pour compenser les frais d’hébergement de la course, toujours plus importants. L’année dernière, le forfait de trois jours du GP britannique était plus élevé que celui de toute autre course à 170£ (230€) et M. Allen a déclaré “atteindre la limite”.

“Si vous augmentez encore le prix, vous aurez moins de gens. Cela devient plus cher chaque année et il y a une capacité de spectateurs limitée que nous pouvons accueillir dans le circuit. Donc, cela devient de plus en plus difficile”.

Egalement à souligner est le fait que Silverstone paie ses dettes après des années de sous-performance, comme le souligne Bernie Ecclestone: “ils paient l’année prochaine pour la course de cette année, parce que je les ai laissés faire ainsi, sinon ils auraient fermé avant”.

C’est pour cela qu’une lettre de crédit est nécessaire de la part de la banque de Silverstone pour garantir la tenue du Grand Prix. Patrick Allen explique qu’il faut un investisseur pour que le Grand Prix Britannique perdure: “Ce dont vous avez vraiment besoin pour toutes les parties ? À mon avis, si quelqu’un est prêt à mettre une grande partie de capitaux pour l’organisation du circuit, cela serait positif. Il faut une personne qui ait beaucoup d’argent, qui aime la course automobile, qui veut vraiment rentabiliser Silverstone et éliminer les risques de disparaître”.

Crédit photo principale : Wikimedia – Ben Sutherland

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here