À la recherche d’un moteur pour 2016, Dietrich Mateschitz a annoncé qu’une décision sera prise fin octobre

Quand le moteur V6 Turbo est arrivé en Formule 1, Red Bull et Toro Rosso ont été en difficulté à cause du moteur Renault lors des essais hivernaux. D’après le site Speedweek, Renault développe trop lentement son moteur et possède trop peu de ressources humaines et des ressources financières faibles.

En cette saison 2015, Renault est toujours en retard, Mercedes a continué le développement de son moteur et Ferrari a énormément rattrapé son retard sur le motoriste allemand. Au niveau des résultats, Red Bull est monté sur le podium à trois reprises cette saison, avec la deuxième place de Daniil Kvyat lors du Grand Prix de Hongrie et celle de Daniel Ricciardo en Hongrie où il finit troisième et lors du Grand Prix de Singapour où il termine deuxième.

Dans Speedweek, Dietrich Mateschitz explique la situation en commençant par faire de l’humour:

“La situation est désespérée, mais jamais grave. Renault nous apporte non seulement l’argent, mais aussi le désir et la motivation. Actuellement, nous sommes de pauvres figurants précieux”.

Plus en profondeur, le président de chez Red Bull affirme que son écurie est à la recherche d’un bon moteur: “Nous nous efforçons de trouver un moteur, mais nous n’en avons aucun pour le moment, tout du moins pas celui que nous voudrions”. Pour l’instant, Red Bull ne s’est pas désengagé de chez Renault où leur contrat court jusqu’à 2016.

Quand on lui demande s’il s’était fixé une échéance pour trouver une fourniture moteur, Mateschitz répond: “Pour la fin octobre.”

En cas de départ de Red Bull et de Toro Rosso, le nombre de voitures retomberait à 18, ce que veut éviter Bernie Ecclestone.

Crédit photo principale : WirtschaftsBlatt

Ne ratez plus les news sportives les plus importantes grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici