PARTAGER
Source : Vimeo. Le film d'animation « Dear Basketball » produit par Kobe Bryant est nominé aux Oscars.

Depuis sa retraite il y a près de trois ans, Kobe Bryant fait beaucoup parler de lui. Cette fois-ci, il ne réalise plus de belles performances sur le terrain, mais derrière son écran. En effet, après la retraite, l’ancienne star des Los Angeles Lakers a décidé de se lancer dans une société de production de films. Cinq fois champion de la NBA, Kobe Bryant est connu pour sa mentalité. En véritable perfectionniste, il a transposé cette attitude dans son business.

Il est donc normal que le film d’animation Dear Basketball ait été nominé aux Oscars. Kobe Bryant s’est rapproché des meilleurs dans l’univers de la cinématographie pour l’aider dans son projet.

Ci-dessous les détails de cette nomination :

Dear Basketball, un film d’animation nominé aux Oscars

Kobe Bryant, 18 fois all-star, est maintenant nominé aux Oscars. Bryant est en passe de gagner un Oscar dans la catégorie des films d’animation courts pour sa collaboration avec l’artiste Glen Keane et le compositeur John Williams pour Dear Basketball.

Découvrez ci-après un extrait de ce film d’animation :

Dans les nominations annoncées tôt ce mardi, Dear Basketball a obtenu son ticket pour les Oscars. Ce film d’animation a été réalisé par Keane, mais il a été écrit par Kobe Bryant en 2015, lorsque la star des Lakers a annoncé sa retraite.

Bryant collabore avec les meilleurs

La réalisation de Keane suit les directives de Kobe Bryant qui est à l’origine de ce projet. Bryant, 37 ans, a aussi fait appel à Williams pour composer un morceau original. Le film d’animation a déjà été présenté au Hollywood Bowl, où Bryant a fait une apparition surprise.

Lorsque Tim Greiving a interviewé Bryant pour The Times, l’ancien joueur des Lakers devenu producteur s’est souvenu de la première fois où il avait contacté Williams avant la saison 2008 de la NBA. Tim Greiving lui a demandé ce qui rendait la musique de John Williams si intemporelle. Bryant a répondu qu’il voulait lui parler de la façon dont il composait ses morceaux et essayer de trouver quelque chose de similaire qu’il pourrait ensuite utiliser pour améliorer son jeu.

Source :

LATimes